Bilan

Tamedia voit son bénéfice amputé de plus de moitié

L'éditeur zurichois explique cette contre-performance notamment par la faillite de Publicitas et la majoration de charges de prévoyance. Les recettes sont restées quasiment stables.

Le groupe de médias a annoncé la prise de contrôle du spécialiste de la télévision par internet Zattoo, dont il détient désormais plus de 50% des parts. 

Crédits: keystone

Le groupe de médias Tamedia (éditeur de Bilan) a bouclé le premier semestre sur un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 26,3 millions de francs, en recul de 59,9% sur un an. Dans un communiqué, l'éditeur zurichois explique cette contre-performance notamment par la faillite de Publicitas et la majoration de charges de prévoyance.

Lire aussiLes journaux romands s'organisent après la faillite de Publicitas

Les recettes sont restées quasiment stables (-0,1%) à 477,5 millions de francs, malgré un nouveau recul des produits de la publicité imprimée (-4,3% à 285 millions), a précisé Tamedia mardi. La rentabilité des centres d'impression a par ailleurs été plombée par le renchérissement du papier, des plaques d'impression et de l'encre en raison de l'appréciation de l'euro. Le secteur Médias pendulaires et Commercialisation - qui inclut désormais Neo Advertising et prochainement Goldbach - a vu ses revenus progresser de 5,5% à 75,8 millions.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a reculé de près d'un tiers à 85,4 millions, en raison d'une correction de valeur sur créances de 5,0 millions suite à la faillite de Publicitas et de la majoration de charge de prévoyance de 27,8 millions, conformément à la norme IAS 19. La marge correspondante s'est effritée de 8,7 points de pourcentage à 17,9%.

Le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) a reculé dans les mêmes proportions à 52,7 millions. "Les charges financières et les produits financiers ont augmenté, notamment suite aux fluctuations de change, qui se sont toutefois neutralisées au final", indique l'entreprise. Pour la suite de l'exercice, la direction de Tamedia se dit "confiante", sans toutefois se risquer sur le terrain des prévisions chiffrées.

Rachat de Goldbach et de Zattoo

Revenant sur l'acquisition de la régie publicitaire Goldbach, l'éditeur affirme avoir racheté au 24 août 97% des actions cotées de sa cible et avoir engagé la procédure d'annulation du titre. Les actionnaires minoritaires restants de Goldbach se verront indemnisés en espèces. La décotation de Goldbach à la Bourse suisse est prévu "au plus tard au printemps 2019", selon le communiqué.

Lire aussiFeu vert de la Comco aux fusions Goldbach-Tamedia et NZZ-AZ Medien

Dans la foulée, le groupe de médias annonce la prise de contrôle du spécialiste de la télévision par internet Zattoo, dont il détient désormais plus de 50% des parts. Sous réserve de l'approbation de la Commission de la concurrence (Comco), l'opération devrait permettre à Tamedia de dégager, grâce au rachat de Goldbach, de nouvelles synergies pour la commercialisation de Zattoo en Suisse et en Allemagne. 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."