Bilan

Tamedia enregistre un bénéfice et un chiffre d'affaires en hausse

Le groupe de presse zurichois, éditeur du magazine Bilan, annonce une croissance de ses résultats sur les six premiers mois de l'année, avec notamment un chiffre d'affaires à 551,4 millions de francs.

Poussé par une solide croissance organique, le secteur Digital de Tamedia a vu son chiffre d'affaires bondir de 11,6% à 124,9 millions de francs.

Crédits: Keystone

Le groupe de médias Tamedia a enregistré au premier semestre 2014 une hausse du chiffre d'affaires et du bénéfice. La solide croissance organique du secteur digital a compensé la baisse des recettes publicitaires sur le marché suisse. Les transactions liées aux annuaires électroniques pourraient générer des bénéfices extraordinaires supérieurs à 120 mio CHF.

Le chiffre d'affaires semestriel s'est inscrit à 551,4 mio CHF, en hausse de 2,7% sur an. Le résultat d'exploitation (EBIT) a progressé de 14,8% à 73,2 mio CHF, pour une marge correspondante en légère hausse à 13,3%. Tamedia termine les six premiers mois de l'année sur un bénéfice net en croissance de 8,2% à 59,2 mio CHF.

Ces résultats sont à mettre sur le compte de la bonne performance du secteur Digital, de mesures de rationalisation et de l'acquisition de Ziegler Druck- und Verlags-AG, a indiqué le groupe zurichois vendredi dans un communiqué.

Les résultats publiés par Tamedia répondent dans les grandes lignes aux prévisions des analystes de Helvea et ZKB, qui tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 556,1 mio CHF, un EBIT de 71,1 mio CHF et un bénéfice net de 54,25 mio CHF.

RALENTISSEMENT DE LA PUBLICITÉ IMPRIMÉE

Les ventes du secteur Print Régional, le plus important du groupe, ont progressé de 5,8% à 275,2 mio CHF. Le ralentissement structurel du marché de la publicité imprimée a pu être compensé par des mesures d'amélioration de l'efficacité. "Un recul des coûts immobiliers et informatiques, ainsi que l'obtention de mandats de tiers dans le domaine de l'impression de journaux ont eu un impact positif sur le revenu net", a ajouté la société.

Le secteur Print National a en revanche essuyé un recul du chiffre d'affaires de 7,3% à 179,3 mio CHF. Tamedia attribue cette contraction à la diminution des investissements publicitaires des clients, suite notamment à la fusion de titres ou à l'arrêt de certaines publications.

Le recul des recettes générées par la publicité imprimée devrait se poursuivre, toutefois à un moindre rythme, a fait remarquer le directeur général (CEO) de Tamedia, Christoph Tonini. Ces secteurs doivent continuer à développer leur efficience, mais la multiplication des coopérations entre les éditeurs suisses est "incontournable", a insisté le CEO.

SECTEUR DIGITAL EN HAUSSE

Poussé par une solide croissance organique, le secteur Digital a vu son chiffre d'affaires bondir de 11,6% à 124,9 mio CHF. Les plateformes d'informations de 20 Minuten ont nettement progressé, tandis que celles de Newsnet enregistraient une légère baisse. Le portail immobilier homegate.ch est parvenu à maintenir son chiffre d'affaires et ses recettes "à des niveaux élevés", selon le communiqué.

Concernant le partenariat prévu avec Swisscom dans le marché des annuaires, qui prévoit une collaboration entre local.ch et search.ch comme alternative suisse au géant américain Google, Tamedia s'attend à "une contribution positive supplémentaire au résultat à partir de 2015", sous réserve d'approbation du projet par la Commission de la concurrence (COMCO).

Selon le directeur financier (CFO) Sandro Macciacchini, la vente des actions Publigroupe au géant bleu devrait générer un bénéfice comptable extraordinaire de près de 20 mio CHF. Quant à l'afflux de fonds résultant de la transaction, le CFO l'estime à près de 87 mio CHF.

REVALORISATION DE PLUS DE 100 MIO CHF

Si la vente des titres Publigroupe se concrétise, la plateforme search.ch de Tamedia sera intégrée dans une coentreprise avec Swisscom. Avant cette intégration, le groupe de médias va procéder à une revalorisation de sa participation dans search.ch, qui pourrait s'apprécier de 100 mio CHF supplémentaires, "ce qui devrait générer un nouveau bénéfice extraordinaire d'un montant correspondant", a précisé le CFO.

Pour le deuxième semestre, Tamedia table sur un environnement de marché "encore faiblement en baisse" pour la publicité imprimée. Sous réserve de la décision de la COMCO, les transactions liées aux annuaires électroniques pourraient générer avant la fin de l'exercice 2014, des bénéfices extraordinaires d'un montant total supérieur à 120 mio CHF.

Selon des analystes, cette perspective a stimulé l'action. A 13h35, la nominative Tamedia progressait de 1,6% à 125,40 CHF, après avoir affiché un plus haut journalier à 126,80 CHF en fin de matinée. Pendant ce temps, le SPI glissait de 0,2%.

Dans l'ensemble, les analystes ont surtout salué la maîtrise des coûts, en particulier dans le secteur Print National. "Cela démontre une nouvelle fois que Tamedia est en mesure de faire face à l'affaiblissement structurel du marché de la publicité imprimée", a relevé Chris Burger d'Helvea. "Les efforts intenses de restructuration ont comme prévu porté leurs fruits" surenchérit l'analyste de ZKB Daniel Bürki.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."