Bilan

Syngenta supprime 116 emplois à Monthey

Le groupe agrochimique bâlois mettra un terme aux activités de conditionnement et formulation de son usine de Monthey. Le gouvernement valaisan a assuré qu'il fera tout pour amortir le choc.

"Syngenta a décidé de stopper la mise en conditionnement et formulation sur le site de Monthey", indique Unia dans un communiqué. Le syndicat "condamne avec la plus grande vigueur le sacrifice de ces 116 postes de travail motivé uniquement par le goût du gain maximal".

Crédits: Keystone

Le groupe agrochimique bâlois Syngenta va supprimer 116 postes de travail sur les 900 que compte son site de Monthey (VS). Le syndicat Unia a exigé jeudi un gel de la décision et le gouvernement valaisan a assuré qu'il fera tout pour amortir le choc.

Syngenta mettra un terme aux activités de conditionnement et formulation de son usine de Monthey d'ici à la fin 2016. L'arrêt progressif de la production sera suivi en 2017 par le démontage des installations. La multinationale justifie sa décision par sa volonté de maintenir l'efficacité et la compétitivité de son portefeuille.

L'arrêt échelonné des activités et une requalification des collaborateurs doivent permettre au groupe de procéder à un maximum de transferts internes. Un plan social sera activé pour les personnes qui n'auront pas pu bénéficier d'un reclassement.

Le syndicat Unia a "condamné avec la plus grande vigueur le sacrifice de ces 116 postes de travail motivé uniquement par le goût du gain maximal". Il exige que le groupe "gèle sa décision et procède à une nouvelle analyse permettant de maintenir les emplois".

Quant au gouvernement valaisan, il a pris connaissance avec regret de la décision de Syngenta. Il assure qu'il mettra "en oeuvre tout ce qui est en son pouvoir pour en atténuer les conséquences".

La décision de Syngenta de biffer 116 postes de travail est un véritable coup de massue pour le Chablais. Le deuxième en cinq mois, avec l'arrêt de la raffinerie Tamoil à Collombey et le licenciement progressif de 233 personnes.

De nombreux salariés de Tamoil justement, avaient mis beaucoup d'espoir dans un reclassement professionnel sur le site chimique de Monthey. Un espoir douché, déplore Unia.

Syngenta emploie plus de 28'000 personnes dans le monde, dont environ 3400 en Suisse. A Monthey, la multinationale occupe quelque 900 personnes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."