Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Symetis rouvre la fenêtre des IPO en Suisse romande

Le serial entrepreneur Jacques Essinger prépare la deuxième IPO de sa carrière.

Pourquoi avoir choisi une introduction sur le marché suisse, alors que les entreprises de haute technologies en Europe ont choisi quasi systématiquement le Nasdaq ces dernières années ?

Certes, mais les fleurons medtech des années 2000 ont aussi été rachetés et ont disparu de la Bourse suisse. L’expertise financière ne s’est-elle pas perdue avec cette consolidation ?

Il y a cependant toujours un risque avec une mise en bourse. Pourquoi avoir choisi cette option ?

A savoir ?

Vous êtes un des rares entrepreneurs suisses à mener une seconde IPO, celle de Symetis intervenant 15 ans après celle de Modex. Quelles sont les différences ?

Pensez-vous que l’IPO de Symetis soit de nature à rouvrir la fenêtre des opportunités pour d’autres entreprises suisses ?