Bilan

Swisscom sous pression mais maintenu par ses affaires en Italie

La baisse du chiffre d'affaires s'explique par la forte pression concurrentielle et tarifaire, selon un communiqué. La concurrence est prononcée notamment dans le segment des grandes entreprises.

Concernant la 5G, et malgré les oppositions, Swisscom garde son but de couvrir 90% de la Suisse d'ici la fin de l'année.

Crédits: Keystone

Swisscom est resté sous pression au premier semestre et a enregistré une baisse du chiffre d'affaires, en raison de la saturation du marché domestique. Le groupe de télécommunications, soutenu par ses activités en Italie, a pu stabiliser ses bénéfices et rendre une copie dans l'ensemble conforme aux attentes.

Le géant bleu a annoncé jeudi un chiffre d'affaires de 5,66 milliards de francs, en recul de 2,4% sur douze mois, pour un bénéfice net de 780 millions (-0,9%). Le résultat brut (Ebitda) en revanche s'est étoffé de 4,5%, sous l'effet de la nouvelle réglementation sur les contrats de leasing (IFRS 16). Sans cela, la hausse serait contenue à 0,5%.

Si le chiffre d'affaires est inférieur au consensus des analystes consultés par AWP, le bénéfice net et l'Ebitda sont légèrement meilleurs que prévu.

La baisse du chiffre d'affaires s'explique "par la forte pression concurrentielle et tarifaire", relève le communiqué. La concurrence est prononcée notamment dans le segment des grandes entreprises. Le groupe se félicite en revanche du succès de la nouvelle offre mobile inOne, adoptée par 570'000 clients quatre mois après son lancement. Cette prestation permet de téléphoner et de surfer dans 39 pays européens sans frais d'itinérance.

Saturation des marchés 

"Vu le contexte difficile, le résultat est remarquable", a estimé le directeur général Urs Schaeppi, cité dans le communiqué. "Parce que les marchés sont saturés dans de nombreux domaines, tous les prestataires essaient de gagner des clients et des parts de marché par des promotions", a-t-il ajouté. D'où la pression sur les prix.

Le bénéfice opérationnel (Ebitda) s'est contracté en Suisse de 1,6%, conséquence de l'érosion des ventes. En réaction, Swisscom poursuit son programme d'économies à hauteur de 100 millions de francs par an. Le nombre d'employés à l'échelle du groupe a reculé de 1,7% à 19'564 (équivalents temps plein) à fin juin.

Tout va bien sur le marché italien, via la filiale Fastweb. Le chiffre d'affaires outre-Gothard a progressé de 3,8% à 1,05 milliard d'euros et l'Ebitda de 6,6% à 339 millions d'euros. Le nombre de clients de Fastweb a bondi de 27% à 1,6 million.

Dans l'ensemble, les investissements du groupe ont augmenté de 21% (4,1% sur une base comparable) à 1,3 milliard de francs.

Swisscom TV et la 5G

Swisscom TV a enregistré une faible croissance, avec un total de 1,53 million de connexions ((+0,7%). Le secteur des grandes entreprises a souffert. les ventes des services de télécommunications ont baissé de 10,6%, à 471 millions.

Concernant la 5G, et malgré les oppositions, Swisscom garde son but de couvrir 90% de la Suisse d'ici la fin de l'année. Les autres objectifs - chiffre d'affaires de 11,4 milliards de francs, Ebitda de 4,3 milliards et dividende de 22 francs par action - sont aussi maintenus.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."