Bilan

Swisscom: pannes générales des numéros d'urgence levées

La panne survenue jeudi vers 23h45 a pu être résolue dès vendredi à 07h53, a indiqué Swisscom, qui va en analyser les raisons. Elle concernait les numéros 112, 117, 118 et 144 et était liée à un problème sur le réseau téléphonique de Swisscom.

Une panne avait déjà eu lieu en février 2020, ce qui avait fait réagir la sphère politique.

Crédits: Keystone

L'opérateur a pu isoler la source de l'erreur et va intensivement analyser les causes de la panne, indique-t-il vendredi dans un communiqué. Les systèmes restent sous la surveillance des spécialistes.

Le problème concernait les lignes fixes, les numéros commerciaux et les numéros d'urgence mais pas le réseau mobile. Durant la panne, les services de secours pouvaient toujours être atteints par le biais de numéros alternatifs, via le site internet d'Alert Swiss ou, dans certains cas, sur les comptes Twitter des différentes polices cantonales.

Celles-ci constatent vendredi matin un retour à la normale. Elles disent avoir assuré le service pendant la panne. Les polices fribourgeoise et jurassienne par exemple précisent dans des communiqués qu'aucun événement grave ou particulier n'est survenu pendant la nuit.

"Complexité"


Une panne avait déjà eu lieu en février 2020, ce qui avait fait réagir la sphère politique. Depuis, le système de substitution mis en place "a l'air de fonctionner", constate Olivier Français, conseiller aux Etats (PLR/VD), membre de la commission des télécommunications, dans la Matinale de la RTS vendredi.

Bien qu'il estime le couac "inacceptable", il reconnaît que "faire une modification architecturale d'un système informatique, ça prend du temps". Il insiste sur les systèmes de redondance pour la sécurité, comme il en existe pour les trains ou les métros. "C'est d'une complexité très importante", déclare-t-il. Et de préciser qu'en tant que parlementaire, ce qu'il peut faire est de regarder en profondeur les dépenses de Swisscom liées spécifiquement au système informatique.

"C'est sûr que nous allons exercer la plus grande pression imaginable sur Swisscom", a déclaré de son côté le Saint-Gallois Fredy Fässler, président de la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP), à la SRF. Les politiciens doivent maintenant "faire savoir que cela ne va pas".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."