Bilan

Swiss Life tient la cadence en 2018

Swiss Life a tenu ses promesses en 2018. L'assureur et gestionnaire d'actifs zurichois a pour la deuxième fois dégagé un bénéfice net supérieur au milliard de francs tout en affichant de nouvelles perspectives d'amélioration.

Les produits des commissions en particulier ont largement excédé les estimations.

Crédits: Keystone

"Nous avons dépassé nos objectifs sur la plupart des tableaux", s'est félicité le directeur général (CEO) Patrick Frost, cité dans le communiqué publié mardi. Devant les médias, il a ensuite ajouté que le groupe envisageait de poursuivre sa croissance à l'avenir tout en soignant sa rentabilité.

L'assureur mise essentiellement sur un développement organique mais reste à l'affût d'acquisitions pour compléter son portefeuille, en Suisse et les pays alentour.

Les observateurs ont souligné la généreuse politique en matière de dividende. Sur les quatre dernières années, celui-ci a été multiplié par près de 2,5, pour atteindre 16,50 francs par action au titre de l'exercice 2018, en hausse de 20% sur un an. Plus de la moitié (51%) du bénéfice du groupe est reversé aux actionnaires. D'ici trois ans, l'objectif est de le situer dans une fourchette entre 50 et 60%.

L'exercice écoulé s'est révélé très profitable. Swiss Life a dégagé un bénéfice net de 1,08 milliard de francs, en hausse de 7% sur un an, pour des recettes de primes de 19,2 milliards (+2% en monnaies locales). Le résultat d'exploitation s'affiche à 1,55 milliard (+4%). Les analystes consultés pour le consensus AWP avaient tablé sur un résultat net de 1,07 milliard.

Dans la gestion d'actifs, le géant zurichois présente un afflux d'argent net de 8,4 milliards de francs. Il gérait pour le compte de tiers à fin 2018 un total de 71,2 milliards, 16% de plus qu'un an plus tôt. Au total, Swiss Life Asset Managers contrôlait une fortune de 233 milliards à fin décembre.

Retrait d'Axa profitable

La valeur des nouvelles affaires s'est étoffée de 10% à 351 millions de francs. Le rendement ajusté des capitaux propres a atteint 9,1%, une des rares valeurs en recul par rapport à 2017 (9,3%), mais qui reste dans la cible visée. Le rendement net des placements a progressé à 3%, tandis que le ratio de solvabilité (SST) s'avère plus que confortable, à plus de 180%.

Les recettes de commissions ont augmenté de 6% en monnaies locales à 1,62 milliard de francs, pour un résultat afférent (frais et commissions) de 488 millions (+8%). Ce résultat est nettement au-dessus de la fourchette entre 400 et 450 millions fixée dans le plan stratégique arrivé à échéance à fin 2018. Le résultat sur risques s'est monté à 410 millions, également supérieur au haut de la fourchette attendue. "Tous les buts du programme Swiss Life 2018 ont été atteints ou dépassés", se félicite Swiss Life.

Des objectifs nettement plus ambitieux ont été fixés pour 2021. Lors de la journée des investisseurs tenue en novembre, le groupe en pleine expansion a notamment annoncé viser pour cette date un résultat issu des commissions entre 600 et 650 millions de francs.

Par ailleurs, Swiss Life s'est bien engouffrée dans la brèche après le retrait de son concurrent Axa Suisse de la prévoyance professionnelle complète (LPP), effectif depuis le début de l'année. L'assureur zurichois est débordé par le nombre de demandes.

"Nous enregistrons une forte croissance dans les nouvelles affaires" (dans ce domaine), a précisé le patron de l'entité suisse de Swiss Life, Markus Leibundgut.

La demande est si forte que le groupe doit refuser certains clients, pour protéger la clientèle existante. Le modèle s'assurance LPP complet, contrairement aux solutions partielles, couvre pour les entreprises non seulement la prévoyance, l'assurance-vie et les risques invalidité mais offre une assurance contre les risques liés aux placements. Du coup, les PME en particulier sont très demandeuses.

Le directeur financier de Swiss Life Thomas Buess a déclaré que les primes uniques de Swiss Life dans la prévoyance professionnelle devraient croître de 3,3 milliards de francs environ en 2019. L'immense majorité de cette hausse, à hauteur de 3 milliards, est liée à l'"effet Axa".

A la Bourse, la nominative s'appréciait de 0,8% vers 15h45 à 427,2 francs, dans un mkarché SMI en hausse de 0,66% à 9460 francs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."