Bilan

Swatch Group s'empare du «roi des diamants»

Le groupe biennois reprend la marque américaine Harry Winston. Le montant de la transaction s'élève 685 millions de francs plus la reprise de la dette nette maximale à hauteur de 200 millions.
La nouvelle acquisition de Swatch Group, Harry Winston, est l'un des grands noms du luxe. Prisée des princesses et des nababs, la marque de joaillerie et d'horlogerie compte une série de boutiques installées dans les grandes capitales ou dans des villes prestigieuses.

Jacob Winston, le père, avait ouvert une première boutique en 1888 à Manhattan mais c'est son fils Harry qui fit connaître le nom dans le monde entier jusqu'à obtenir le surnom de «roi des diamants».

Après avoir ouvert sa première boutique à New York en 1920, Harry Winston, décédé en 1978, puis Ronald, son fils aîné, ont installé des boutiques à Genève, puis à Paris (1957), Beverly Hills, Las Vegas, Honolulu, Londres, Tokyo, Hong Kong et même Pékin.

L'acquisition effectuée par Swatch Group n'inclut pas les activités minières de Harry Winston Diamond Corporation, à Toronto, a précisé le géant biennois lundi dans un communiqué. Harry Winston cherchait depuis plusieurs mois à vendre sa division montres et joaillerie pour se concentrer sur les mines.

«La marque Harry Winston a désormais un nouveau foyer qui est en mesure de lui apporter les talents et le soutien nécessaires à l'expression de son véritable potentiel», souligne Robert A. Gannicott, président du conseil d'administration et directeur général de Harry Winston Diamond Corporation, cité dans le communiqué.

Vedettes de Hollywood

«Nous sommes fiers et heureux d'accueillir Harry Winston au sein de la famille Swatch, le diamant reste le meilleur ami de la femme», a déclaré Nayla Hayek, la présidente du conseil d'administration de Swatch Group, faisant référence à la fameuse chanson reprise par Marilyn Monroe «Diamonds Are A Girl's Best Friend» dans le film «Les hommes préfèrent les blondes».

La division luxe de Harry Winston a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 411,9 millions de dollars (376,1 millions de francs), soit une progression de 12% à taux de change constants.

Jérémy Santallo

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."