Bilan

Swatch et Richemont fortement sous pression

Swatch et Richemont figuraient parmi les plus grands perdants mardi, après avoir été nettement sous pression cette année en raison d'un recul de la demande en produits de luxe.

La direction de Swatch ne s'est pas encore adaptée à la nouvelle réalité, a critiqué Credit Suisse. Pour Richemont, les prévisions de bénéfice ont déjà été abaissées de 30% .

Crédits: Keystone

Les actions des horlogers-bijoutiers Swatch et Richemont figuraient parmi les plus grands perdants mardi, après avoir été nettement sous pression cette année en raison d'un recul de la demande en produits de luxe. Les titres sont tombés à un plus bas sur plusieurs années et ont été entravés par une baisse de recommandation de Credit Suisse pour le secteur.

A 12h18, Swatch Group cédait 1,5% à 250,40 CHF et Richemont 3,7% à 56,80 CHF, dans un SMI en recul de 0,95%. Le contexte actuel est entravé par le recul sur les marchés pétroliers et les soucis conjoncturels qui lui sont liés, ainsi que par les incertitudes liées au secteur bancaire européen après les résultats du test de résistance bancaire.

Dans ce contexte difficile, les titres du luxe cycliques sont également sous pression, d'autant plus que Credit Suisse a revu à la baisse sa recommandation pour le secteur horloger suisse. Les analystes ont abaissé leur recommandation pour Richemont à "underperform", de "neutral", et l'objectif de cours à 50 CHF, de 58 CHF. Celle de Swatch est passée à "underperform", de "outperform", et l'objectif de cours à 230 CHF, de 340 CHF.

Les problèmes que rencontre le secteur horloger depuis quelque temps semblent plus importants que prévu au départ, ont commenté les analystes de Credit Suisse. D'après une enquête effectuée auprès des détaillants, le plancher n'aura pas encore été atteint. Les ventes à Hong Kong pourraient même afficher un recul à deux chiffres au deuxième semestre. La hausse des stocks est également préoccupante, non seulement en Asie.

La direction de Swatch ne s'est pas encore adaptée à la nouvelle réalité, a critiqué la banque. Aucune mesure n'a été prise au niveau des coûts et le niveau de production dépasse de loin les besoins, ont ajouté les analystes. Pour Richemont, les prévisions de bénéfice ont déjà été abaissées de 30% et un avertissement sur bénéfice avant la publication le 14 septembre des résultats sur cinq mois n'est pas exclue, préviennent-ils.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."