Bilan

Swatch envisage des hausses massives de prix

La Commission de la concurrence (Comco) oblige Swatch à continuer à livrer des mouvements mécaniques aux concurrents.

Swatch met en exergue que des clients importants comme Sellita ou Tudor ont réduit les commandes pour 2017 d'environ 700'000 unités sur un an.

Crédits: Keystone

Swatch regrette la décision de la Commission de la concurrence (Comco) l'obligeant de continuer à livrer des mouvements mécaniques aux concurrents et envisage dorénavant une hausse massive des prix, indique le groupe biennois dans un communiqué jeudi.

Swatch considère que cette décision de la Comco annoncée également ce jeudi est "éloignée de toute réalité". "Cela implique d'importantes charges en termes financiers et de personnel, ceci quand bien même les commandes de ces clients tiers ont parfois été réduites de manière drastique voire complètement annulées", relève le mastodonte horloger.

Swatch met en exergue que des clients importants comme Sellita ou Tudor ont réduit les commandes pour 2017 d'environ 700'000 unités sur un an. Il existe aussi une différence d'environ 900'000 unités entre les quantités effectivement commandées et les capacités inutilisées, précise le communiqué.

"La décision de la Comco pénalise donc à nouveau l'acteur du marché, à savoir ETA, qui a investi de manière très importante dans l'innovation et dans le développement de capacités industrielles, pendant que d'autres acteurs préfèrent une fois encore n'investir que dans le marketing", estime Swatch.

En octobre 2013, la Comco avait approuvé un accord à l'amiable prévoyant la diminution échelonnée des livraisons de mouvements mécaniques jusqu'à fin 2019, date à laquelle ETA n'aura plus d'obligation de livrer.

Le gendarme de la concurrence "n'a pas constaté de modifications importantes sur le marché qui justifieraient une modification de l'accord amiable", ajoutant qu'"une modification du régime des livraisons mettrait en péril, à l'heure actuelle, de manière sensible, les plans d'entrée sur le marché ou d'expansion des concurrents d'ETA", indique jeudi un communiqué de la Comco.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."