Bilan

Sotheby's édifie une barrière pour protéger son CEO

Alors que le fonds d'investissement Third Point est engagé dans une augmentation de sa participation dans Sotheby's, la maison de ventes aux enchères a mis en place une stratégie de défense de son équipe dirigeante.
  • La maison d'enchères Sotheby's fait face à la volonté du fonds d'investissement Third Point de voir ses parts du capital s'accroître. Crédits: Reuters
  • Derrière cette manoeuvre de Third Point, un changement de stratégie pourrait s'opérer: les dirigeants du fonds d'investissement critiquent depuis quelques temps les choix de l'équipe en place. Crédits: Reuters
  • William Ruprecht, CEO de Sotheby's, sait que son poste serait grandement menacé si Third Point prenait la main au sein de la maison de vente. Crédits: Freitext
  • Daniel Loeb, fondateur de Third Point, a la réputation de faire tomber les dirigeants de sociétés dont il estime que les choix ne permettent pas d'obtenir les rendements attendus. Crédits: Reuters
  • Dans son collimateur: la stratégie actuelle de William Ruprecht, dont il estime qu'elle a mené Sotheby's à être rattrapée par la grande concurrente, Christie's. Crédits: Reuters
  • Et si Sotheby's garde encore la main sur une série de ventes très prestigieuses (comme celle annoncée la semaine dernière pour le mois de novembre d'un sublime diamant rose), la concurrence est de plus en plus vive. Crédits: Reuters
  • Selon Daniel Loeb, la montée en puissance de Third Point au capital de Sotheby's serait bénéfique pour tous, entreprise comme autres actionnaires. Crédits: Reuters
«Une pilule empoisonnée»: c'est ainsi que les milieux financiers nomment les mesures destinées à complexifier les OPA prises par les entreprises elles-mêmes face à une menace directe.

Actuellement, c'est la prestigieuse maison de vente aux enchères Sotheby's qui est dans le viseur du fonds d'investissement Third Point, dirigé par Daniel Loeb. Ce dernier met en cause les choix stratégiques du CEO de Sotheby's, William Ruprecht. Mais pas question pour Sotheby's de voir son patron débarqué à la faveur d'une OPA: des mesures ont été adoptées vendredi 4 octobre pour mettre en place un pare-feu.

La barre des 10% du capital

La teneur de celle-ci? Permettre aux actionnaires en place de pouvoir racheter des actions à prix très réduits si un autre actionnaire tente d'augmenter sa participation au-delà de 10% du capital de l'entreprise.

Or, depuis mercredi 2 octobre, Third Point et Daniel Loeb annoncent détenir 9,3% du capital de Sotheby's. Aller au-delà des 10% pourrait donc s'avérer beaucoup plus onéreux que prévu pour le fonds spéculatif.

«Sotheby's est comme un vieux tableau de maître ayant désespérément besoin d'être restauré», a jugé Daniel Loeb, qui estime que la société s'est laissée dépasser par sa principale concurrente, Christie's. Pour lui, la mesure défensive adoptée par le conseil d'administration de Sotheby's est «disproportionnée».

D'autres patrons déjà «éjectés» par Third Point

Pas question toutefois de nier les ambitions de Third Point sur Sotheby's. Et les critiques répétées sur la stratégie de la maison d'enchères ne laissent pas de doute sur l'objectif de Daniel Loeb: en cas de prise de contrôle par Third Point, William Ruprecht serait sur un siège éjectable. Daniel Loeb a déjà agi de même en plusieurs autres occasions, obtenant notamment la tête de Scott Thompson chez Yahoo en 2012.

Une guerre des communiqués a vu le jour en fin de semaine entre Sotheby's dont le conseil d'administration fait bloc autour de William Ruprecht et Third Point: la maison de ventes aux enchères a démenti vouloir empêcher la prise de contrôle, mais précisé que la mesure visait à «encourager quiconque cherche à l'acheter à négocier avec le conseil d'administation (CA) avant de lancer une OPA».

Daniel Loeb se voit en protecteur de Sotheby's

En face, Third Point a expliqué sa montée en puissance dans le capital de Sotheby's par la volonté de réagir aux «récentes accumulations d'actions de Sotheby's, y compris à travers des titres dérivés» et a pour but de protéger la maison de ventes en protégeant celle-ci des essais de prise de contrôle «par des tactiques coercitives».

Daniel Loeb lui-même s'est exprimé sur le sujet, indiquant que les actionnaires et l'entreprise «bénéficieraient de nos efforts considérables» en cas de leadership actionnarial de Third Point au sein de Sotheby's.

Ces manœuvres ont eu pour effet de voir le cours de l'action Sotheby's gagner 4,75% sur la semaine écoulée, à 50,77$, même si le mouvement s'est stabilisé en fin de semaine.
Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."