Bilan

Sommet Education double de taille grâce à l’Afrique

Avec l’acquisition du sud-africain Invictus Education Group, le réseau mondial d’écoles spécialisée dans la formation aux métiers de l’hospitalité et des arts culinaires double le nombre de ses campus.

Sommet Education, qui détient notamment les écoles hôtelières de Glion (ci-dessus) et Les Roches, a racheté une série d'écoles en Afrique.

Crédits: DR

«A l’horizon des cinq ans, nous visons les 10'000 étudiants sur un périmètre élargi, avec davantage de campus, de sites, et plus de marques », déclarait en juin 2019, à Bilan, Benoît-Etienne Domenget, président de Sommet Education. Ce dernier venait d’annoncer officiellement l’acquisition de 51% de Ducasse Education. Le groupe d’écoles hôtelières qui détient les marques Glion et Les Roches (voir notre encadré avec les principales dates historiques), aura tenu parole.

La prise de contrôle d’Invictus Education Group permet à Sommet Education de porter le nombre de ses campus dans le monde de 9 à 17 et le nombre de ses étudiants de 6000 à 9000. Invictus est un groupe comportait quatre marques: International Hotel School (programmes à temps plein en gestion hôtelière, food & beverages, et en arts culinaires), IHS Gaming (dédié au gaming et répondant aux besoins en formation des principaux exploitants de casinos du pays), Summit (qui réunit des experts B2B dans le domaine de la formation, du développement et du conseil aux entreprises) et, en fin, SAE Institute Africa (société consacrée à l’enseignement des moyens de communication créatifs dans les métiers de l’image, du son, de l’animation et des jeux). Retour sur cette dernière acquisition avec Benoît-Etienne Domenget.

Bilan: Quels sont les objectifs de ce rapprochement ?

Benoît-Etienne Domenget: Notre mission est de contribuer au développement des leaders de demain dans l’hospitalité et ceci sur l’ensemble de la planète. Aujourd’hui déjà, nous avons plus de 100 nationalités représentées au sein de nos campus. Mais vous n’êtes pas sans savoir que l’Afrique représente une place prépondérante, notamment dans le secteur touristique. Notre objectif est de parvenir à délivrer les formations adéquates, avec la conviction qu’il faut aussi miser sur la formation continue. Cette acquisition s’inscrit ainsi dans la droite ligne de notre ambition. Désormais, Sommet Education comprend 17 campus et 20 en 2022. 9000 étudiants aujourd’hui, 10'000 dès l’an prochain.

Le Covid 19 a-t-il joué un rôle dans cette acquisition?

Non, nous avions entamé nos premiers échanges avant février 2020. Mais, comme nous sommes très sélectifs vis-à-vis de nos partenaires et de nos alliances, cela a évidemment pris un peu de temps. Cette acquisition va au-delà de l’Afrique du Sud, puisque nous avons un premier projet relatif à un nouveau campus au Kenya dès 2023. Dans l’intervalle, le premier projet, actuellement en cours de construction, sera basé à Benoni, en Afrique du Sud, et ouvrira ses portes en juillet prochain. Il sera suivi en 2022 par d’autres campus en Afrique du Sud: Nelspruit, Potchefstroom, Port Elizabeth et Pretoria.

Sur le site internet d’Invictus, on trouve un lien avec le site de votre concurrent Swiss Education Group (en mains du groupe chinois Summer Capital depuis juin 2018), comment cela se fait-il?

Rien de particulier. Il s’agissait d’échanges étudiants. Des étudiants de Invictus Education ont fait un semestre à l’étranger au sein de SEG. Il est logique qu’Invictus ait travaillé avec différents acteurs historiques.

Avant ce rachat, à qui appartenait Invictus?

Le fondateur, Mike Lambert, reste à nos côtés et demeure le CEO d’Invictus. A ses côtés, se trouve une banque sud-africaine qui va aussi rester. Mais nous avons acquis une majorité très significative.

Quelles seront les synergies visées?

Invictus va continuer de développer ses programmes bachelor qui ont aussi contribué à la réputation de nos écoles de Glion et de Les Roches à Crans-Montana, de même que chez Ducasse Education. Nous entendons porter encore plus haut le niveau d’excellence. Nous allons aussi pouvoir travailler en commun sur l’aspect de l’enseignement à distance. Ce processus avait déjà été accéléré en 2020. Invictus possède également un certain savoir-faire. Une des quatre marques créées par Invictus, International Hotel School, gère aussi une plateforme d’apprentissage en ligne proposant des parcours allant des cours de courte durée à des qualifications complètes, en Afrique et en Australie.

Après la récente inauguration de l’Ecole Ducasse – Paris Campus, dédié aux arts culinaires et à la pâtisserie (un espace ultra-moderne de 5000 m2 disposant de neuf ateliers culinaires, d’une salle d’analyse sensorielle et de deux restaurants), avez-vous d’autres investissements majeurs dans votre pipeline?

En effet, dans notre secteur de l’éducation, ces investissements passent à la fois dans les talents et dans les lieux d’apprentissage. Nous entendons continuer à développer de nouveaux programmes. Avec 93% d’étudiants trouvant rapidement une place de travail à l’issue de leurs études, Invictus se place parmi les meilleurs au monde. J’en profite pour rappeler notre annonce à fin mars relative à un accord signé en Thaïlande avec un groupe actif dans l’hôtellerie et les services. Cela concerne l’ouverture de plusieurs campus Ecole Ducasse.


En quelques dates

  • 1954: Fondation de l’école secondaire Les Roches à Bluche (VS) par Jean-Pierre et Marcel Clivaz.
  • 1962: Fondation du "Centre international de Glion" par l'industriel et hôtelier Frédéric Tissot.
  • 1982: L'école Les Roches est transformée pour devenir une école hôtelière en langue anglaise sous l'impulsion de Francis et Roger Clivaz qui ont rejoint l'aventure.
  • 1983: Glion est repris par la société genevoise FITT Services (à 50/50 entre le groupe CiCom et DFTC, dont les capitaux étaient anglo-irakiens).
  • 1987: Suite à un incendie intervenu au printemps 1985, la famille Clivaz cède la gestion de ce qui est devenu "Hotel Management School Les Roches" à la Société suisse des hôteliers (SSH).
  • 1989: Le campus du Centre international de Glion à Bulle est opérationnel.
  • 1995: Glion Group est cédé par FITT Services (suite à la débâcle du journal La Suisse, détenu par le même actionnaire que CiCom) à l’ancien directeur général adjoint de Glion, le Belge Jan Huygen (via Sogepa), associé au Français Serge Germain (via Gerfinance).
  • 2000: Sylvan Learning Systems rachète l’école Les Roches en Valais. Le groupe américain affirme vouloir y investir 100 millions de francs.
  • 2002: Alors que son campus de Bulle a doublé de taille, Glion Group est vendu au géant américain Sylvan Learning Systems pour 23 millions de francs.
  • 2003: Sylvan Learning Systems est racheté par Apollo Management, puis renommé Laureate en 2004.
  • 2016: Le géant français Eurazeo rachète les deux écoles hôtelières au groupe américain Laureate (détenu par le fonds Sterling Partners) pour 248 millions de francs.
  • 2019: Sommet Education acquiert 51% de Ducasse Education. Le prestigieux chef Alain Ducasse garde le 49% restant.
  • 2020: Inauguration du campus de Paris de Ducasse Education.
Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin 2019.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."