Bilan

SIX ouvre une enquête sur la publicité ad hoc de LifeWatch

Le régulateur boursier soupçonne le groupe de télémédecine d'avoir voulu à tout prix diffuser une annonce positive à un moment critique pour la marche de l'entreprise.

Le groupe China Telecom avait annulé la collaboration annoncée avec LifeWatch, avec pour motif que le précontrat avait été publié sans son consentement et contrairement à la déclaration d'intention.

Crédits: Keystone

SIX Exchange Regulation ouvre une enquête à l'encontre de LifeWatch pour soupçon de violations éventuelles des dispositions relatives à la publicité événementielle. L'enquête porte sur diverses annonces publiées au cours de l'année 2014 concernant les comptes de la société et un partenariat.

L'annonce du 22 janvier 2014 avait trait à un partenariat stratégique avec la grande société chinoise China Telecom et celles des 27 février et 30 avril 2014 portaient sur les résultats de l'exercice financier 2013, a indiqué vendredi l'organisme de surveillance dans un communiqué.

CHINA TELECOM INTERROMPT LES NÉGOCIATIONS

LifeWatch avait communiqué avoir procédé à une transaction avec China Telecom, un partenariat stratégique censé permettre à la société de vendre ses smartphones Healthcare et les prestations de service liées aux appareils. Le potentiel de chiffre d'affaires en Chine se monte à 400 mio USD pour les cinq prochaines années, avait annoncé la société.

Le groupe de télémédecine aurait ainsi réussi un "gros coup", étant donné que le chiffre d'affaires annuel de LifeWatch ne s'élevait qu'à 91 mio USD en 2013. LifeWatch avait annoncé avoir conclu un précontrat (Memorandum of Understanding) avec les Chinois, portant sur des volumes minimaux de chiffre d'affaires pour les cinq prochaines années. Le titre de LifeWatch avait pris de l'altitude le jour de l'annonce.

Mais les Chinois ont annulé la collaboration annoncée, avec pour motif que le Memorandum of Understanding avait été publié sans leur consentement et contrairement à la déclaration d'intention.

Le soupçon pèse sur la précédente direction de LifeWatch. Celle-ci aurait voulu à tout prix diffuser une annonce positive au moment où le conflit pour la prise de pouvoir chez Lifewatch était dans sa phase la plus aiguë. Seulement neuf jours plus tard, la décision est tombée lors de l'assemblée générale: les actionnaires "révoltés" Stefan Rietiker et Antoine Hubert parvenaient à s'imposer, le directeur du groupe Yacov Geva devait s'en aller.

CHIFFRES ANNUELS CORRIGÉS

La commission de SIX réexamine également les résultats annuels 2013 de Lifewatch. Ces derniers ont été présentés le 27 février, mais la société a dû les corriger le 30 avril. Au lieu d'un EBIT positif de 0,9 mio USD, il en résultait une perte de 2,1 mio. Le bénéfice net a été révisé à la baisse, de 3,1 mio à 2,9 mio USD. Les corrections ont été justifiées après coup par un "besoin constaté" de provisions pour frais de procès et défauts de paiement ainsi que coûts extraordinaires.

Vendredi vers 10H35, la nominative de LifeWatch s'appréciait de 2,31% à 8,85 CHF, dans un marché global (SPI) en progression de 1,52%. Depuis le début de l'année, l'action a progressé de 16%.

La durée de l'enquête est indéterminée et aucune information ne sera communiquée concernant la procédure en cours. SIX Exchange Regulation informera le public de l'issue de cette procédure, précise le communiqué.

SIX Exchange Regulation est chargée par SIX Swiss Exchange AG de la surveillance et de l'application des obligations des émetteurs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."