Bilan

Six jours pour rester au top

L’IMD a accueilli 500 participants pour une semaine intensive de cours et de conférences. Un programme 100% business, réglé comme du papier à musique.
  • Pier Carlo Padoan, Secrétaire général adjoint de l'OCDE et Chef Economiste Crédits: IMD
  • Des participants au programme OWP. Crédits: IMD
  • Une participante au programme OWP.
  • Jean-François van Boxmeer, président et directeur général du groupe Heineken. Crédits: IMD
  • Bettina Büchel, Professeur IMD et Directrice du programme OWP. Crédits: IMD
  • Une participante au programme OWP. Crédits: IMD
  • Philippe Daverio, Professeur de design industriel, Université de Palerme, Italie. Crédits: IMD
  • Une participante au programme OWP. Crédits: IMD
  • Des participants au programme OWP. Crédits: IMD
  • Des participants au programme OWP. Crédits: IMD
  • Des participants au programme OWP. Crédits: IMD

Salles de conférences pleines à craquer, tweets qui fusent, alignées d’iPads sous les yeux d’hommes et (d’une minorité) de femmes ultra-concentrés sur le thème de la formation en cours. Six jours durant, et comme chaque été à Lausanne depuis une vingtaine d’années, l’IMD business school proposait son programme intensif suivi par 500 managers du monde entier, sous l’enseigne «Orchestrating Winning Performance» (OWP pour les intimes). Une formule qui se jouera d’ailleurs pour la première fois à Singapour, en novembre prochain.

Six jours pour se rafraîchir, booster son réseau, et rester dans la ronde des nouvelles tendances. Les participants auront eu l’occasion de faire scanner leur leadership, améliorer leurs stratégies, comprendre l’évolution du marché chinois, apprendre à se méfier même des concurrents les plus insignifiants, et pléthore d’autres bonnes pistes pour rester au top.

«Pour moi, le highlight de la semaine a été de suivre la conférence de Jean-François van Boxmeer le CEO de Heineken, explique un participant allemand travaillant dans le domaine des assurances. Cet homme a gardé les pieds sur terre, et assume parfaitement ses convictions en matière de leadership.»

«Tout est lié»

Venant tout droit d'Abu Dhabi et assistant pour la première fois à la semaine OWP, un manager navigant dans le Healthcare a été particulièrement touché par la conférence de Martha Maznevki et Margaret Cording «Better for women, better for everyone: challenging for organizing and performing».

«Le travail des femmes est très sensible dans les pays arabes. C’est important d’en parler et de trouver des moyens de faire évoluer la situation» relève-t-il. De son côté, un manager britannique - croisé entre deux conférences et trois coups de fils professionnels – souligne à quel point ces semaines au OWP sont primordiales pour le réseau. «Tout le monde est connecté, tout est lié! Nous devons aussi observer au maximum les fautes que commettent les grandes entreprises, pour en apprendre quelque chose.»

Par ailleurs lorsqu’on demande aux participants rencontrés quelles sont leurs craintes pour les mois à venir, deux types de réponses ressortent clairement: la crise financière globale, et, à une autre échelle, les problèmes très directs (changement de chef, rachat de l’entreprise). Des sujets que les intervenants de l’OWP n’auront certainement pas manqué de creuser, sur les rives du Léman.

 

Camille Destraz

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."