Bilan

SIG Combibloc réalise un bon semestre sans complètement convaincre

Le fabricant d'emballages SIG Combibloc a bien travaillé au premier semestre sans pour autant convaincre totalement, les attentes des analystes n'étant pas entièrement satisfaites. Le groupe reste optimiste pour la suite de l'exercice.

Les investissements bruts ont atteint 113 millions d'euros, contre 100,2 millions au premier semestre 2020.

Crédits: Keystone

Le chiffre d'affaires de base a progressé de 11,9% à 950,9 millions d'euros, selon un communiqué publié mardi. Le résultat opérationnel brut (Ebitda) ajusté s'est inscrit à 264,1 millions, en hausse de 22,4%, tandis que le bénéfice net s'est envolé à 92 millions, contre 10 millions douze mois auparavant. Pour ce dernier paramètre, les analystes interrogés par AWP ne tablaient guère sur plus de 46,7 millions.

Quant au bénéfice net ajusté, partiellement compensé par des amortissements supplémentaires suite à l'acquisition réalisée au Moyen-Orient et en Afrique, il a certes bondi de 37,7% dans la période sous revue à 109,6 millions euros, mais les analystes anticipaient mieux, à 118,5 millions. Toujours au niveau de la rentabilité, la marge opérationnelle brute (Ebitda) s'est établie à 27,3%, contre 25,1% fin juin 2020, ce qui s'avère sensiblement mieux que les attentes (26,3%).

Les investissements bruts ont atteint 113 millions d'euros, contre 100,2 millions au premier semestre 2020. Une hausse qui s'explique par le renforcement des installations de mise en bouteille.

La direction prévoit une croissance du chiffre d'affaires comprise entre 4% à 6% à taux de change constants pour l'ensemble de l'exercice. Si la variation des devises reste contenue, la marge Ebitda devrait se situer entre 27% et 28% et les investissements nets dans la fourchette visée de 8% à 10% du chiffre d'affaires tant cette année que sur le moyen terme.

Serein sur la hausse du prix des matières premières


Lors d'une conférence téléphonique, Frank Herzog, le directeur financier, a fait savoir que grâce aux mesures de couverture prises en 2020 il continuait d'anticiper un effet neutre de la hausse du prix des matières premières sur l'Ebitda ajusté en 2021.

Par ailleurs il s'est dit satisfait de la solution trouvée pour la fermeture prévue de l'usine de papier de Whakatane, en Nouvelle-Zélande. Le site a finalement été cédé le 3 juin pour 1 dollar néo-zélandais à un consortium d'investisseurs qui entend poursuivre l'exploitation du site, ce qui permettra de garantir les emplois d'un employeur majeur de la région.

Au niveau du développement durable, Samuel Sigrist, le directeur général, constate que la clientèle utilise de manière croissante du carton au détriment du PET. Dans la seconde partie de l'exercice SIG Combibloc compte lancer des bouchons à languette, lesquels demeurent fermement attachés au récipient de boisson aussi bien après l'ouverture que pendant l'utilisation. Il s'agit d'un objectif majeur car l'Union européenne veut réduire le nombre de bouchons jetés dans la nature.

Les analystes de Mirabaud sont partagés sur l'évolution du groupe. Ils saluent la qualité de SIG Combibloc et son positionnement bien ancré sur le marché, mais constatent qu'en Bourse le titre bénéfice déjà d'une valorisation élevée par rapport à d'autres entreprises défensives. Ils confirment ainsi leur recommandation "hold" avec un objectif de cours à 23 francs.

Vers 11h58 la nominative SIG Combibloc reculait de 0,72% à 24,96 francs. Parallèlement l'indice SPI perdait 0,17%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."