Bilan

Siemens va supprimer 2.500 emplois

Siemens va supprimer 2.500 emplois dans sa division de processus industriels, dont 2.000 en Allemagne, mais a promis de recruter environ 25.000 personnes par an.

Siemens aura besoin de 25.000 nouveaux salariés par an dans les années à venir, dont 3.000 en Allemagne, selon un communiqué.

Crédits: AFP

Le conglomérat industriel allemand Siemens a annoncé mercredi qu'il allait supprimer 2.500 emplois dans sa division de processus industriels, dont 2.000 en Allemagne, mais promis de recruter environ 25.000 personnes par an dans de nouveaux secteurs prometteurs.

Dans le cadre de sa transition vers "une entreprise industrielle numérique", le groupe allemand, qui fabrique entre autres des turbines à gaz, des éoliennes et des trains, prévoit qu'il aura besoin de 25.000 nouveaux salariés par an dans les années à venir, dont 3.000 en Allemagne, selon un communiqué.

Mais dans un premier temps, sur fond de difficultés dans plusieurs secteurs clients dont l'énergie et la sidérurgie, le groupe aux 348.000 salariés va couper les effectifs de sa division "process industries and drives".

"La dégringolade des marchés de matières premières a conduit à une aggravation de la concurrence en particulier en provenance d'Asie", a expliqué dans le communiqué Jürgen Brandes, patron de la branche concernée: "nous sommes donc contraints de nous adapter à cette situation, pour assurer notre compétitivité".

L'horizon des coupes n'a pas été précisé. Il n'y aura pas de licenciements secs, a assuré Siemens.

Le groupe, grand nom de l'industrie allemande qui a réalisé l'an dernier 75 milliards d'euros de chiffre d'affaires, est en restructuration permanente depuis des années, et encore plus depuis l'arrivée aux manettes de son patron Joe Kaeser mi 2013.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."