Bilan

Siemens biffe 150 postes à Zoug en raison du franc fort

La division Building Technologies de Siemens à Zoug va se séparer de près d'un tiers de ses effectifs en raison de mesures rendues nécessaires par le franc fort.

Siemens indique qu'en raison de mesures de restructuration "rendues nécessaires par le franc fort", environ 150 postes liés à la production, sur les 500 que compte la division, seront délocalisés.

Crédits: Keystone

La division Building Technologies de Siemens, établie à Zoug, va se séparer de près d'un tiers de ses effectifs, annonce lundi la filiale suisse du groupe industriel allemand dans un communiqué. Siemens indique qu'en raison de mesures de restructuration "rendues nécessaires par le franc fort", environ 150 postes liés à la production, sur les 500 que compte la division, seront délocalisés.

Selon Matthias Rebellius, directeur général (CEO) de Building Technologies, ces mesures sont indispensables pour assurer la pérennité du site zougois. "La récente appréciation du franc a gravement affecté notre compétitivité", a déploré le CEO, cité dans le communiqué. Il réitère cependant l'importance du site comme centre global de compétences et espère continuer à produire en Suisse des composants de haute technologie.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."