Bilan

SGS dans le ventre mou du SMI malgré des résultats intermédiaires probants

Contrairement à ce que laissaient croire les données avant-Bourse, SGS cédait du terrain à la Bourse suisse lundi, après la publication plus tôt dans la matinée de résultats semestriels en hausse, conformes aux attentes de la communauté financière. Le groupe genevois a redressé la barre, mais n'est pas encore parvenu à renouer avec son niveau d'avant la crise.

Le groupe genevois a redressé la barre, mais n'est pas encore parvenu à renouer avec son niveau d'avant la crise.

Crédits: Keystone

A 09h20, la nominative SGS lâchait 0,9% à 2901 francs, sous-performant le SMI des valeurs vedettes, qui cédait 0,67%.

"Bilan solide, activités génératrices de liquidités, dividende assuré", résume dans son commentaire Jean-Philippe Bertschy, de la banque Vontobel. Selon lui, la nouvelle normalité post-Covid devrait se traduire par un besoin accru de test, d'inspection et de certification sur le long terme.

Les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) représentent une des principales opportunités pour le groupe à l'avenir, estime l'expert, qui confirme sa note "hold" pour le titre, assortie d'un objectif de cours à 2900 francs.

Après la copie rendue par SGS, Rory McKenzie d'UBS dit s'attendre à un léger relèvement des estimations du consensus, mais souligne la valorisation historiquement élevée du titre à son niveau actuel. L'analyste ajoute qu'en termes organiques, les recettes semestrielles ont d'ores et déjà renoué avec la croissance par rapport à 2019 (+0,7%). Lui aussi reste neutre sur la nominative et maintient son objectif de cours à 12 mois de 2800 francs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."