Bilan

Ruag a vu son bénéfice net exploser de plus d'un tiers

Ruag se félicite d'être parvenu à compenser les conséquences du franc fort et du moratoire sur les exportations d'armes vers les pays du Proche-Orient.

Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), qui compte pour près d'un tiers du chiffre d'affaires, reste le principal client de Ruag.

Crédits: Keystone

Ruag a vu son bénéfice net s'envoler de 38,8% au cours de l'exercice écoulé, pour s'établir à 117 mio CHF, un nouveau record. Dans un communiqué diffusé jeudi, l'équipementier de l'industrie de la défense et aéronautique se félicite d'être parvenu à compenser les conséquences du franc fort et du moratoire sur les exportations d'armes vers les pays du Proche-Orient.

La hausse du bénéfice net s'explique en partie par l'introduction en 2015 de la norme comptable Swiss GAAP. En appliquant la norme IFRS comme base de comparaison, elle est ramenée 14,7%.

Le chiffre d'affaires réalisé par le groupe bernois a reculé de 2,1% à 1,74 mrd CHF, principalement en raison d'effets de change négatifs liés aux activités à l'étranger. En monnaies locales, les ventes affichent une progression de 2,5%. Le résultat avant intérêts et impôts (Ebit), est ressorti à 137 mio CHF, en hausse de 20,6% par rapport à l'exercice précédent.

La part des activités militaires a légèrement augmenté, passant de 43 % à 45 % des revenus nets. Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), qui compte pour près d'un tiers du chiffre d'affaires, reste le principal client de Ruag.

Face à la dégradation des conditions du marché, l'équipementier a rapidement mis en place des mesures destinées à augmenter la productivité et a intensifié son programme d'optimisation à l'échelle du groupe lancé en 2014. "Nous avons accédé à de nouveaux marchés, optimisé les achats et examiné les coûts à tous les niveaux", a assuré le directeur général (CEO) du groupe, Urs Breitmeier, cité dans le communiqué.

Il ajoute qu'un millier de collaborateurs travaillant en Suisse dans les secteurs orientés sur l'exportation ont effectué du travail supplémentaire non rémunéré.

La direction dit aborder l'exercice en cours "avec confiance", au vu de la hausse de 2,4% des entrées de commandes, qui ont atteint 1,83 mrd CHF, alors que le carnet d'ordres s'est étoffé de 0,6% à 1,38 mrd.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."