Bilan

Royaume-Uni: feu vert du régulateur à l'entrée d'Amazon dans Deliveroo

L'autorité britannique de la concurrence a annoncé mardi avoir donné son feu vert à l'entrée du géant américain Amazon au capital de la plateforme de livraison de repas Deliveroo, estimant que l'opération ne pénaliserait pas le consommateur.

Amazon avait tenté le pari de la livraison de repas en 2016 avant de le fermer deux ans plus tard.

Crédits: AFP

La CMA (Competition and Markets Authority) avait lancé en décembre une enquête approfondie sur cette opération qui prévoit une prise de participation de 16% d'Amazon et alimente les spéculations sur ses ambitions dans ce marché en plein essor.

C'est la fin d'un long feuilleton réglementaire puisque le régulateur avait validé provisoirement l'opération en avril sous la pression du coronavirus et afin de permettre à Deliveroo de survivre à la crise.

La CMA avait par la suite repris ses investigations, une fois que la plateforme a bénéficié d'une reprise de son activité plus forte que prévu, qui a donc débouché sur ce feu vert définitif, selon un communiqué.

Le régulateur craignait dans un premier temps que le projet n'appauvrisse la concurrence sur le marché, puisqu'il aurait pu dissuader Amazon de lancer son propre service par exemple.

Mais il a conclu qu'un investissement de 16% du capital ne comportait pas de tels risques et n'aurait donc pas de conséquence négative pour les consommateurs.

Toutefois, la CMA prévient que si Amazon augmente sa participation, elle pourrait être amenée à enquêter à nouveau.

Deliveroo avait annoncé l'an dernier l'opération qui prévoit une levée de fonds totale de 575 millions de dollars auprès d'Amazon et de fonds d'investissement.

Cet argent doit lui permettre de financer son développement compte tenu d'une demande toujours plus forte.

Amazon avait lui tenté le pari de la livraison de repas en 2016 avant de le fermer deux ans plus tard.

Deliveroo, dont le siège est à Londres, emploie 2.500 personnes dans le monde. La société travaille avec 80.000 restaurants dans 500 villes à travers 13 pays et compte 60.000 livreurs, reconnaissables aux imposants sacs à dos verts qu'ils portent en sillonnant les rues à vélo.

"C'est une nouvelle fantastique pour nos clients britanniques et les restaurants, pour l'économie britannique", s'est félicité Deliveroo en réaction à l'annonce de la CMA.

Le secteur de la livraison de repas est en pleine ébullition, avec la fusion récente en Europe entre le britannique Just Eat et le néerlandais Takeaway.com, ou encore le rachat aux Etats-Unis de Postmates par Uber, qui dispose déjà de Uber Eats.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."