Bilan

Rossignol s'élance tout schuss vers la mode et le vélo

Le grenoblois Rossignol, groupe centenaire spécialisé dans le ski, se lance dans le prêt-à-porter "sport chic" et s'apprête à racheter un fabricant de cycles.

Pour autant, Rossignol continue de miser sur son activité historique, avec "la poursuite de la croissance et renforcement dans le matériel de ski où on continue de prendre des parts de marché", souligne M. Cercley.

Crédits: AFP

Le grenoblois Rossignol, groupe centenaire spécialisé dans le ski, se lance dans le prêt-à-porter "sport chic" et s'apprête à racheter un fabricant de cycles, tout en continuant de miser sur la croissance de son coeur de métier.

Avec un total de 920.000 paires de skis vendues sur la saison 2014/2015, Rossignol - et ses marques Dynastar, Lange, Look, Risport et Kerma - détient 58% du marché français et 22% du marché mondial.

Mercredi, il a annoncé qu'il se lançait sur le segment "sport chic", avec une ligne de vêtements "adaptés à la vie de tous les jours, à la fois raffinés et fonctionnels, destinés aussi bien aux pistes de ski qu'à la ville".

La nouvelle collection est pilotée par la filiale Rossignol Apparel, créée début 2015, et qui rassemble toutes les activités textiles du groupe, soit environ 10% de son chiffre d'affaires actuel total.

Les premières collections homme et femme - estampillées du logo au petit coq tricolore - seront dévoilées lors des Fashion Weeks masculine et féminine de Milan en janvier et février 2016.

"C'est un défi très intéressant de lancer une collection mode qui respecte l'ADN sport de cette marque centenaire. Mais le monde du ski ne se limite pas qu'au sport et a aussi une très forte connexion au luxe, au bien-être, et à l'esthétique", commente auprès de l'AFP Alessandro Locatelli, à la tête de Rossignol Apparel et qui a précédemment travaillé pour les maisons de mode Pierre Balmain et Costume National.

La production de cette ligne de prêt-à-porter se fera "majoritairement en Europe", et vise une clientèle haut-de-gamme.

La marque compte ouvrir à partir de décembre "six boutiques mono-marques dédiées dans les six prochains mois" dans les prestigieuses stations françaises, suisses et italiennes de Chamonix, Megève, Courmayeur, Crans Montana, Cortina d'Ampezzo et St Moritz.

Rossignol Apparel compte à son capital les mêmes actionnaires que le groupe Rossignol, soit le fonds scandinave Altor (majoritaire), la société d'investissement Weber Investment, la famille Boix-Vives et le management du groupe.

Une part minoritaire est aussi détenue par le fonds américain Sandbridge Capital, spécialisé dans la distribution textile, qui avait fait son entrée au capital de Rossignol en 2014, la valorisant à 100 millions d'euros.

Miser aussi sur l'été

Autre diversification annoncée mercredi, le "projet d'acquisition" du fabricant français de cycles Time Sport International, avec lequel Rossignol est en "négociation exclusive" pour un montant non communiqué.

Time - entreprise qui fêtera ses 30 ans en 2016 - est basée à Vaulx-Milieu en Isère et compte 120 salariés, pour un chiffre d'affaires de près de 12 millions d'euros. Cette société familiale a notamment breveté un modèle de pédale automatique et est spécialisée dans les cadres de vélos en composite carbone.

"L'objectif était de compléter le ski avec une activité +outdoor+ qui ne soit pas liée aux sports d'hiver, pour apporter un deuxième pilier au groupe afin qu'il ne dépende pas uniquement de la neige. Le vélo est un secteur au fort potentiel et très dynamique, qui nous apporterait une complémentarité entre l'hiver et l'été", résume le président de Rossignol Bruno Cercley.

Il met en avant "les nombreux points communs avec Rossignol, comme des implantations voisines, des marchés particulièrement proches et une clientèle commune, une tradition d'innovation et de produits à forte technologie".

Pour autant, Rossignol continue de miser sur son activité historique, avec "la poursuite de la croissance et renforcement dans le matériel de ski où on continue de prendre des parts de marché", souligne M. Cercley.

Le groupe grenoblois, fondé en 1907, emploie 1.179 salariés dont 634 en France. Son chiffre d'affaires annuel s'est élevé à 241 millions d'euros lors de son exercice clos en mars dernier.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."