Bilan

Roche: échec pour le Tecentriq contre le cancer des ovaires

Le géant pharmaceutique Roche a essuyé un échec dans une étude clinique de phase III impliquant son anticancéreux Tecentriq (atezolizumab). Ce médicament, utilisé en combinaison avec Avastin (bevacizumab) et en complément d'une chimiothérapie, n'a pas atteint son critère primaire de survie sans progression dans l'indication contre le cancer des ovaires à un stade avancé.

Roche y a consacré sept études pivot auxquelles ont participé 5000 patientes.

Crédits: Keystone

Les données relatives à la survie globale sont à l'heure actuelle insuffisantes, indique le laboratoire bâlois lundi. Les résultats de l'étude IMagyn050 feront l'objet d'une analyse plus poussée afin de documenter le programme de développement gynécologique du Tecentriq.

Celui-ci s'appuie sur la combinaison de l'anticancéreux avec l'Avastin, qui a permis à des femmes atteintes des cancers des ovaires ou du col de l'utérus à différents stades de survivre sans que la pathologie ne s'aggrave, affirme le communiqué. Roche y a consacré sept études pivot auxquelles ont participé 5000 patientes.

Le groupe pharmaceutique rhénan poursuit par ailleurs le développement de Tecentriq dans d'autres indications, contre les cancers du poumon, génito-urinaires, de la peau, du sein, gastro-intestinaux, gynécologiques, de la tête et du cou, énumère-t-il. Des études de phase III sont soit en cours, soit planifiées.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."