Bilan

Richemont: une trentaine de licenciements à Genève

Selon le syndicat Unia, 130 emplois seront finalement perdus en Suisse, dont une trentaine à Genève, au lieu des 300 à 350 postes dont il était question initialement.

Le groupe de luxe établi à Bellevue (GE) procédera à environ 130 licenciements, dont 25 à 30 dans le canton de Genève.

Crédits: Keystone

Le nombre de suppressions de postes de travail annoncé en mars par le groupe de luxe Richemont a été nettement revu à la baisse. Selon le syndicat Unia, 130 emplois seront finalement perdus en Suisse, dont une trentaine à Genève, au lieu des 300 à 350 postes dont il était question initialement.

Le groupe de luxe établi à Bellevue (GE) procédera à environ 130 licenciements, dont 25 à 30 dans le canton de Genève. "Il pourrait y en avoir encore moins. Des discussions sont toujours ouvertes afin de replacer certaines personnes", précise le représentant d'Unia, Nuno Dias.

Les négociations ont permis de réduire très largement les suppressions d'emplois grâce à des rocades internes et externes, des mises en retraite anticipée et des départs volontaires. Le plan de restructuration prévoyait une réduction de postes jusqu'à 350 postes dans trois filiales du groupe, Cartier, Piaget et Vacheron-Constantin. Il touchait les cantons de Genève, Vaud et Neuchâtel.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."