Bilan

Richemont recule après l'annonce de suppressions de postes

Le titre Richemont abandonnait 0,6% mardi matin, suite à l'annonce de la suppression de quelque 200 à 250 postes supplémentaires en Suisse.

Contrairement à Swatch, Richemont adapte de manière plus active son modèle d'affaire pour faire face à la nouvelle donne.

Crédits: Keystone

L'action Richemont se délestait quelques peu mardi midi, après une ouverture en hausse à la Bourse suisse. Le groupe de luxe envisage de supprimer quelque 200 à 250 postes supplémentaires en Suisse, si la situation ne s'améliore pas dans le secteur horloger. Les suppressions de postes toucheront avant tout les marques horlogères Piaget et Vacheron Constantin.

A 11h40, le titre Richemont abandonnait 0,6% à 65,40 CHF dans un SMI en baisse de 0,04%.

Pour la banque Vontobel, Richemont "fait un pas de plus chez les marques qui ont été le plus touchées" par le recul de la demande. L'établissement zurichois estime que Vacheron Constantin et Piaget ont dû accuser des chutes de plus de 30% au niveau des recettes en raison de leur importante exposition à Hong Kong. Richemont ajuste ses capacités de production, ajoute l'analyste René Weber.

Vontobel rappelle que le groupe genevois avait en début d'année déjà annoncé la suppression de 350 postes, mesure qui s'était soldée avec le départ de moins de 100 employées. Cartier en particulier, mais également Vacheron Constantin et Piaget avaient été touchés.

La recommandation "buy" est maintenue.

Baader Helvea considère que ces suppressions sont déjà prises en compte dans les prévisions pour l'exercice 2016/2017. Ces dernières ont été qualifiées par le courtier genevois de "conservatrices".

"Si l'on assume que cela (les suppressions de postes) constitue des coûts non récurrents, l'amélioration du profit pourrait être plus importante qu'attendu en 2017/2018", fait observer l'établissement.

Contrairement à Swatch, Richemont adapte de manière plus active son modèle d'affaire pour faire face à la nouvelle donne. En outre, le groupe genevois ne génère que 40% de ses recettes à partir de la vente de montres, note l'analyste.

Au premier semestre de l'exercice décalé 2016/2017, clos en septembre, le chiffre d'affaires du groupe de produits de luxe a reculé de 13% sur un an à 5,09 mrd EUR, et de 12% à taux de change constant (tcc). Le bénéfice net a chuté de 51% sur un an à 540 mio EUR.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."