Bilan

Richemont: nette baisse de sa rentabilité annuelle, le virus pèse

Le groupe de luxe Richemont a enregistré un fort repli de son bénéfice net pour son exercice 2019/2020, notamment en raison d'un effet unique. Le propriétaire de Cartier et IWC a fortement subi l'impact du coronavirus au 4e trimestre, annonce-t-il vendredi.

Le propriétaire de Cartier et IWC a fortement subi l'impact du coronavirus au 4e trimestre.

Crédits: Keystone

Durant l'exercice sous revue, clos fin mars, le résultat net a dévissé de 67% à 931 millions d'euros, en partie à cause de la non-récurrence d'un gain de 1,38 milliard lié à l'acquisition de Yoox Net-à-porter, l'entreprise spécialisée dans la vente en ligne de produits de luxe.

Le bénéfice opérationnel a lui chuté de 22% à 1,52 milliard et la marge afférente a diminué à 10,7% contre 13,9% il y a un an.

Le chiffre d'affaires pour sa part a pris 2% à 14,2 milliards mais il est resté stable hors effets de changes. La performance a été portée par Yoox Net-à-porter et la joaillerie. Le repli de l'Asie-Pacifique a été en partie compensé par les régions Amériques, Europe et le Japon.

Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre s'est inscrit en retrait de 18%, avec un recul de 36% dans la zone Asie-Pacifique, où Hong Kong a vu ses ventes chuter de 67%; elles ont baissé de 9% en Europe et progressé de 9% dans la zone Amériques.

Le dividende a été divisé par deux à 1 franc en comparaison annuelle.

L'ensemble des résultats est inférieur au consensus AWP, en particulier au niveau du bénéfice net. Ce dernier était attendu en moyenne à 1,25 milliard.

Richemont a indiqué que la visibilité sur le reste de l'année en cours demeure limitée.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."