Bilan

Résultats mitigés pour Kühne+Nagel en 2020, mais dividende relevé

Le spécialiste de la logistique Kühne+Nagel a enregistré l'année dernière des résultats mitigés dans un contexte de crise pandémique. Le groupe schwytzois a malgré tout proposé de relever le dividende.


Alors que le fret maritime a affiché un recul de 4,9% des recettes et le transport routier un repli de 10,2%, le fret aérien a progressé de 11,6% l'année dernière.

Crédits: Keystone

Le chiffre d'affaires net a reculé de 3,4% à 20,4 milliards de francs en 2020. Après un premier semestre difficile, marqué par la propagation de la pandémie de coronavirus, le groupe a réalisé une solide seconde partie d'année. Kühne+Nagel a profité de la reprise d'activité après les confinements, notamment avec les livraisons de vaccins, dont ceux de Moderna.

Alors que le fret maritime a affiché un recul de 4,9% des recettes et le transport routier un repli de 10,2%, le fret aérien a progressé de 11,6% l'année dernière. Dans la logistique contractuelle, la prestation de services logistiques, les ventes se sont contractées de 9,7%, a détaillé la société de Schindellegi mercredi dans un communiqué.

Au niveau de la rentabilité, le résultat d'exploitation (Ebit) a marginalement progressé de 0,8% à 1,07 milliard. Le bénéfice net a quant à lui atteint 789 millions, en repli de 1,4% comparé à 2019.

Ces chiffres-clés dépassent légèrement le consensus des analystes établi par AWP.

"Nous avons été en mesure de clôturer l'année 2020 sur un résultat opérationnel record, ce qui démontre la solidité et la résistance" de la société, s'est félicité le président Jörg Wolle, cité dans le communiqué.

L'acquisition en février de 87,3% du chinois Apex pour 1,1 à 1,2 milliard de francs représente "un jalon important" au vu de la croissance en Asie, a-t-il ajouté. Les 12,7% restants sont aux mains de la direction, mais Kühne+Nagel pourrait les absorber d'ici trois ans, selon les termes du contrat de vente.

Le conseil d'administration propose de relever le dividende de 50 centimes à 4,50 francs par action, dépassant ainsi les 3,85 francs attendus en moyenne par le marché.

Acquisitions complémentaires possibles

La direction n'a pas formulé de prévision pour la nouvelle année, se contentant de se déclarer "optimiste" au regard de 2021. Le nouvel exercice ne sera cependant pas "normal" au niveau de la logistique, a averti le directeur financier Markus Blanka. Si la pandémie de coronavirus devait se retrouver sous contrôle dans le courant de l'année et des mesures d'assouplissement sanitaires être prononcées, la demande de la part de la clientèle pourrait augmenter, a-t-il dit à AWP.

Le rachat d'Apex devrait quant à lui soutenir la croissance organique. A défaut, des acquisitions complémentaires sont envisageables en Asie, a ajouté M. Blanka.

Les investisseurs réagissaient très positivement à ces annonces, gratifiant le titre Kühne+Nagel d'une envolée de 5,1% à 233,25 francs. L'indice SLI montait quant à lui de 0,52% à 10h06.

"Kühne+Nagel a bien navigué au travers d'une année difficile qui a également recelé des opportunités", ont estimé les analystes de Vontobel dans un commentaire. La solide performance annuelle a permis de reverser un dividende plus élevé. L'acquisition d'Apex représente "une étape majeure dans la stratégie d'expansion de Kühne+Nagel en Asie et va porter la croissance ces prochaines années", a ajouté la banque zurichoise.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."