Bilan

Résultats en forte hausse pour la BCGE au premier semestre

La Banque cantonale de Genève (BCGE) a enregistré un bond des bénéfices net et opérationnel au premier semestre. Les volumes hypothécaires ont évolué favorablement, contrairement aux recettes dans les opérations d'intérêts.

Le rendement des fonds propres (RoE), indicateur à l'aune duquel la BCGE mesure sa profitabilité, a gonflé de 50 points de base à 7,44%.

Crédits: Keystone

Composant avec une situation « complexe » en termes de taux d'intérêts, la BCGE a dégagé un bénéfice semestriel de 59,3 millions de francs, soit une envolée de 14% sur un an, indique mardi la banque. La progression est légèrement inférieure pour le résultat opérationnel - de 12% - qui s'est inscrit à 94,6 millions.

La diversification des activités l'établissement genevois a permis de compenser la faiblesse de la principale source de revenus, les opérations d'intérêts, dont le résultat net a cédé 5,0% à 119,3 millions. Ce recul est principalement imputable aux provisions pour risques de défaillance client et autres pertes. Ajusté de ces effets, le résultat s'avère stable (-0,4%).


Les autres lignes de métier ont toutes généré davantage de recettes. Dans la banque de gestion, le groupe a augmenté son produit de 3,4% à 61,9 millions. Lors des six premiers mois de l'année, la BCGE a franchi le seuil des 30 milliards d'actifs gérés.

Les opérations de négoce affichent également une progression de 3,4% à 14,9 millions. Les autres résultats ordinaires ont pratiquement été triplés à 24 millions, grâce notamment à une poussée des aliénations financières (+113%) et au produit des participations (+81%).

Le produit d'exploitation global s'est étoffé de 5,8% à 220,1 millions. Les charges se sont établies à 117,5 millions (+1,7%). Le ratio coûts/revenus s'est fixé à 53,4%. Pour chaque franc gagné, la BCGE doit ainsi compter avec environ 53 centimes de charges. A fin juin, la banque employait 770 équivalents plein temps.


Au bilan, les créances hypothécaires ont grappillé 1,0% sur six mois à 11,50 milliards de francs, tandis que les dépôts clientèle ont pris 3,3% à 15,12 milliards. La somme au bilan a atteint 23,63 milliards (+2,6%).

Le ratio de fonds propres durs (Tier1) a été renforcé de 23 points de base, à 14,9%.

Pour l'ensemble de l'année 2019, la banque table sur un niveau de rentabilité opérationnelle proche de celui de l'exercice précédent, précise-t-elle dans son communiqué.

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Entreprises

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."