Bilan

Rencontre professionnelle: comment se présenter avec succès

La force de votre réseau dépend de votre aptitude à nouer de nouvelles relations. En conséquence, il vous faut à la première rencontre produire la meilleure impression possible. Conseils.
  • Regardez votre interlocuteur dans les yeux (mais pas comme un psychopathe): Regarder son vis-à-vis dans les yeux fait partie du B-A BA des relations humaines. Mais cette attitude ne doit virer au test de domination. Cette habitude occidentale peut passer pour agressive dans d’autres cultures, notamment asiatiques. Suivant les régions du monde, ce type de premier contact peut aussi être inconvenant entre homme et femme.

  • Concentrez-vous sur votre interlocuteur: Les besoins, les intérêts et le confort de votre interlocuteur doivent passer avant les vôtres. Plutôt que de parler de vous, concentrez-vous sur l’expérience de votre vis-à-vis et rebondissez sur les éléments de son discours. L’écoute est primordiale et favorise la création d’une relation.

  • Rappelez-vous que tout le monde est intimidé: Rares sont les gens parfaitement sûrs d’eux lorsqu’il faut rencontrer de nouvelles personnes. Les égos sont souvent fragiles et l’image que l’on a de soi moins flatteuse que l'on peut faire croire. Si vous vous sentez intimidé, pensez que c’est sans doute aussi le cas de votre vis-à-vis et essayez de le mettre à l’aise. Faire cet effort vous distraira de votre propre gêne.

  • Ne souriez pas comme un vendeur de voiture: Sourire lorsque l'on fait connaissance va de soi. Mais tous les sourires ne se ressemblent pas Vous avez certainement déjà rencontré des gens au sourire forcé comme celui d'un vendeur de voiture. Le sourire idéal doit venir spontanément de l’idée d’être agréablement surpris par cette personne que l'on ne connaît pas encore, par l'envie d’apprendre quelque chose de nouveau et de peut-être d'entamer une relation qui va s’avérer importante pour vous.

  • Prenez en considération le type de contexte: Il y a une grande différence entre un « blind date », une première discussion avec un nouveau fournisseur, un entretien d’embauche que vous soyez candidat ou recruteur ou encore une rencontre dans un ascenseur. Pour saisir la dynamique d’une rencontre, considérez le contexte et le fait que vous ne voyez votre interlocuteur que sous un angle limité. De votre côté, respectez les codes inhérents au type de rencontre auquel vous participez et évitez d’exposer inutilement d’autres facettes de votre personnalité.

  • Observez le décor à la recherche d’informations: Si une première rencontre a lieu dans un bureau, dans le foyer de votre interlocuteur ou dans un autre endroit qui lui est familier, jetez un coup d’œil autour de vous. Y a-t-il des photos de famille ? Quel type de livres et d’art intéresse cette personne ? Le mobilier révèle-t-il des goûts d’avant-garde ou plutôt traditionnels ? Autant d’éléments qui peuvent alimenter la conversation.

  • Adoptez un type de salutation culturellement approprié: Suivant d’où vient votre interlocuteur, les salutations auxquelles il est habitué varient énormément. Il peut ainsi parfois être impoli de saluer par une poignée de main, à l’occidentale. En outre, ce contact physique n’est pas forcément accepté partout entre hommes et femmes. Dans de nombreuses régions, une légère inclinaison du buste est plus appropriée. Renseignez-vous afin d’éviter les impairs culturels.

Les séances de travail, ça se prépare, que ce soit pour signer un contrat ou prendre des décisions stratégiques. Il en va de même pour toute première rencontre. Impossible de savoir à l’avance le rôle que jouera dans votre vie professionnelle ou privée tout nouvel interlocuteur.

Dans les bonnes circonstances, votre vis-à-vis peut devenir un ami, un allié, un partenaire d’affaire, un mentor ou encore une relation amoureuse.

Dans l’idée d’optimiser votre réseau et donc vos chances de succès, aucune occasion de nouer une nouvelle relation n’est à négliger. Voici des conseils pour produire une impression positive durable réunis par le magazine Inc.

Lire aussi: Influence, comment réseauter dans les cercles qui comptent

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."