Bilan

Relief Therapeutics se plaint à nouveau de son partenaire Neurorx

Le torchon brûle toujours entre Relief Therapeutics et son partenaire américain Neurorx autour du développement du traitement expérimental aviptadil contre les formes graves de Covid-19. Le gestionnaire genevois de brevets affirme ne pas avoir reçu toutes les données de l'étude de phase 2b/3 menée aux Etats-Unis.

Il n'est pas certain que ces informations soient transmises un jour, indique lundi Relief Therapeutics dans un communiqué de presse.

Crédits: Keystone

Il n'est pas certain que ces informations soient transmises un jour, indique lundi Relief Therapeutics dans un communiqué de presse. Dans le cadre de cette étude, Neurorx, qui développe une version stabilisée de l'aviptadil, a administré le produit par voie intraveineuse afin de traiter les formes graves d'insuffisance respiratoire induite par le Covid-19.

La société genevoise a par ailleurs participé à une réunion avec le régulateur sanitaire britannique (Mhra) afin de s'enquérir de la meilleure voie pour décrocher une homologation conditionnelle (conditional marketing approval) de l'aviptadil dans sa formulation intraveineuse. Une telle démarche d'information a également été entreprise auprès de l'Agence sanitaire européenne (EMA).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."