Bilan

Regain de rendement pour les caisses de pension clientes d'UBS en juin

Les caisses de pension dont les actifs sont déposés chez UBS ont affiché en juin un rendement moyen de 1,62%, plus de deux fois supérieur à celui constaté en mai. La performance depuis le début de l'année s'est ainsi établie à 5,86%, détaille mardi le compte-rendu périodique diffusé par la banque aux trois clés.

Le numéro deux bancaire helvétique n'a pas relevé de catégorie de placement déficitaire.

Crédits: Keystone

Ces institutions de prévoyance ont totalisé une performance de 74,00% après frais depuis le premier relevé en 2006.

Aucune caisse n'a subi d'érosion de son capital en juin, comme déjà en mai et en avril. A 2,22%, la fourchette s'avère pile deux fois plus large que celle enregistrée en mai (1,11%). La meilleure performance, de 2,70%, comme la moins bonne, de 0,48%, sont à mettre sur le compte de grandes institutions affichant plus de 1 milliard de francs d'actifs sous gestion.

Sur 36 mois, le rendement pour juin a atteint 1,15% contre 1,07% en mai. La taille constitue toujours un avantage indéniable en matière de rendement ajusté des risques.

Le mois de juin, plutôt calme, aura été marqué par la poursuite de l'augmentation de l'inflation, aux Etats-Unis notamment. Les auteurs de l'étude soulignent à cet égard que la Réserve fédérale américaine (Fed) a tenu à prendre acte du phénomène, tout en affichant un flagrant manque d'empressement pour relever ses taux d'intérêts.

Toutes les catégories d'investissements ont contribué à la performance positive. Les actions suisses ont une nouvelle fois remporté la palme avec 4,36%, contre 3,18% pour leurs homologues étrangères. Les placements privés et l'infrastructure ont généré un rendement de 2,94 alors que les fonds spéculatifs ont dégagé 2,14%.

Les obligations en francs (0,32%) se sont avérées nettement moins juteuses que celles en devises étrangères (1,93%). Les actifs immobilier affichent une performance de 1,14%.

Credit Suisse fait de son côté le point sur les performances trimestrielles provisoires des institutions qui lui ont confié leurs avoirs. La performance moyenne de 3,24% sur le deuxième partiel porte le total sur le semestre à 6,13%, détaille le compte-rendu de la banque aux deux voiles.

Le numéro deux bancaire helvétique n'a pas relevé de catégorie de placement déficitaire. La palme revient à nouveau aux actions suisses (1,24%) devant leurs homologues étrangères (1,0%). La performance des liquidités et des placements alternatifs s'est révélé plus anecdotique, sans pour autant tomber dans le rouge.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."