Bilan

Que retirer des 12 cours offerts par LinkedIn sur le télétravail?

LinkedIn propose un parcours d'apprentissage pour optimiser sa manière de travailler loin de ses collègues ou de son responsable. Rapide tour d’horizon des points forts et des points à améliorer.

Coronavirus oblige, les entreprises du monde entier encouragent leurs employés à travailler depuis la maison afin de protéger leur santé personnelle et celle de leur entourage. Pour aider ces télétravailleurs à relever les défis spécifiques liés au télétravail et à la gestion du personnel à distance, LinkedIn propose un cursus d’apprentissage dispensé par des experts en sociologie et des coachs en management. Intitulé Être efficace en télétravail, il comprend douze cours en ligne d’une durée approximative de 30 minutes. Chaque chapitre se termine par un petit quiz facultatif.

Du gros bon sens

Premier constat: de nombreux conseils tombent sous le coup du gros bon sens. Par exemple, le coach Todd Dewett rappelle qu’il est important d’avoir une prise pour brancher son ordinateur (sic!) ainsi qu’un wifi de qualité. «Il faut aussi s’efforcer de manger sainement le midi pour ne pas avoir faim», car la faim est une distraction. Le télétravail nécessite par ailleurs un espace dédié, avec de la lumière naturelle, car celle-ci a un impact sur l’humeur et la motivation. Prenez aussi garde aux fuseaux horaires lorsque vous communiquez avec des employés disséminés aux quatre coins du monde, nous dit encore Bob McGannon, auteur et chef de projet. Rien de neuf sous le soleil.

D’autres recommandations, bien qu’utiles et pertinentes, ne concernent pas les télétravailleurs en particulier mais les salariés en général, ce qui explique probablement la longueur de la formation dont la durée totale est de 10 heures et 49 minutes. 

Todd Dewett explique par exemple l’importance des pauses, qui permettent de «sortir le cerveau du mode "pilote automatique"» et stimulent la pensée créative. Bob MacGannon invite quant à lui à effectuer un suivi régulier de ses collaborateurs, fondé sur les trois C: consulter, clarifier, confirmer. «Consultez votre équipe entre vos réunions, clarifiez les décisions, confirmez que votre équipe et vous êtes d'accord.» De son côté, l’expert en sociologie et management Jean-Marc Pairraud donne des clés pour rester positif (lâcher prise, méditer, mettre en mouvement son corps, notamment.) lorsque l’on est responsable d’équipe et que son supérieur hiérarchique, de par sa façon de communiquer, démotive ou a tendance à réorganiser en permanence la dynamique du groupe sans prendre en compte les acquis de l’équipe.

Prendre des décisions professionnelles à distance

S’agissant du télétravail à proprement parler, certaines questions intéressantes sont soulevées. Par exemple, quand faut-il confier une tâche à un employé à distance, plutôt qu’à un employé local plus accessible? «Vous avez certaines questions à vous poser pour éclairer votre choix entre employé à distance et employé local, indique Bob McGannon. D'abord, combien le recours à un employé à distance va-t-il coûter? Doit-il se déplacer, a-t-il besoin d'outils? Ces frais peuvent s'avérer plus élevés si vous recourrez à un employé à distance plutôt qu'à un employé local disponible. Il convient aussi de vous demander si la tâche doit être confiée à un employé ayant une solide relation avec votre client. Même si le recours à un employé à distance peut sembler plus onéreux à court terme, le choix d'un employé local dépourvu de tout lien positif avec votre client, pourrait finir par vous coûter plus cher.»

Téléphone, e-mail ou visio-conférence?

Bob McGannon conseille encore aux managers souhaitant doper l’efficacité de leur communication d’identifier les modes de communication préférés de chaque employé, étant précisé que ceux-ci varient d’une culture à l’autre. «Demandez à vos employés à distance quels outils ils préfèrent. Indiquez-leur également vos préférences. En sachant s'il faut opter pour un e-mail, un SMS ou un appel et quoi faire en cas de situation d'urgence, votre équipe virtuelle et vous serez bien plus efficaces.»

A lire aussi : https://www.bilan.ch/entrepris...

Pour les analphabètes technologiques, Joëlle Ruelle, consultante chez SmartView, explique comment utiliser efficacement Teams, le nouvel outil phare de communication et de collaboration de Microsoft. Quant à Martial Auroy, conseiller pour Office 365, il détaille comment tirer parti des outils de gestion des tâches d’Office 365, comme Planificateur, et comment favoriser un dialogue plus ouvert grâce à Yammer, le réseau social d'entreprise.

Ne pas se tenir à l’écart du jeu politique

Enfin, s’il ne fallait retenir qu’une chose, ce serait l’importance du réseau de relations. «Ce n’est pas parce que vous travaillez à distance que vous devez perdre le contact avec vos collègues. Environ 5% de votre temps de travail doit être consacré au renforcement des liens sociaux, insiste Todd Dewett. Commencez par votre supérieur. Vous devez le contacter au moins 2 à 3 fois par semaine pour lui expliquer où vous en êtes et recevoir son feed-back.»

Il ajoute que les télétravailleurs font souvent l’erreur de croire qu’ils n’ont plus aucun rôle à jouer dans la vie quotidienne de bureau. «C’est faux. Pour chaque télétravailleur qui essaye de ne pas s’en mêler, il y a autant de profiteurs et de lèche-bottes» prêts à placer leurs pions afin de dominer l’arène professionnelle. Autrement dit, il est essentiel de ne pas se tenir à l’écart du jeu politique.

Comme jadis à Rome, le passage du Capitole à la roche Tarpéienne d’où les condamnés à mort étaient précipités pour l'exécution de leur condamnation peut être rapide. Les carrières se font et se défont au gré des tractations politiques. Et lorsqu’une relation vous fait défaut, il est trop tard pour tenter de l’établir. «Prenez le temps de réfléchir aux interlocuteurs clés au sein de votre groupe. Qui devriez-vous rencontrer? Pensez aux employés les plus performants et prometteurs, ceux ayant le plus de relations. Plus vous échangerez avec eux, plus il y a de chance qu’ils prennent des décisions qui vous seront favorables dans le futur.»

Castilloamanda2018 Nb
Amanda Castillo

Journaliste

Lui écrire

Amanda Castillo est une journaliste indépendante qui écrit pour la presse spécialisée. Diplômée de l'université de Genève en droit et en sciences de la communication et des médias, ses sujets de prédilection sont le management et le leadership. Elle est l'auteure d'un livre, 57 méditations pour réenchanter le monde du travail (éd. Slatkine), qui questionne la position centrale du travail dans nos vies, le mythe du plein emploi, le salariat, et le top-down management.

Du même auteur:

Les hommes rêvent de jeunesse éternelle
La longue série noire de la famille royale espagnole

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."