Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Quand un collègue veut votre peau

«Un harceleur non dénoncé n’a aucune raison de changer d’attitude», souligne Carole Wittmann, directrice de la Clinique du travail à Morges.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter