Bilan

Puma ressent les effets du dollar fort

L'équipementier sportif Puma a abaissé mercredi ses prévisions de marge et de bénéfice pour cette année, incriminant le dollar fort.

Puma fabrique ses chaussures, t-shirts et autres équipements hors d'Europe, et se fournit en matières premières en dollars. En revanche le groupe vend beaucoup en Europe. L'effet "euro faible", qui profite à tant d'exportateurs européens, joue donc en sens inverse pour lui.

Crédits: AFP

L'équipementier sportif Puma a abaissé mercredi ses prévisions de marge et de bénéfice pour cette année, incriminant le dollar fort qui renchérit le coût de ses achats et a déjà sérieusement raboté ses profits au premier trimestre.

"Les évolutions négatives des taux de change ces derniers mois, et particulièrement la hausse du dollar par rapport à pratiquement toutes les autres monnaies, ont pesé de manière conséquente sur la marge brute et le bénéfice d'exploitation au premier trimestre", selon un communiqué de l'équipementier, filiale du français Kering.

Le bénéfice d'exploitation entre janvier et mars a plongé de 36% sur un an à 37,5 mio EUR, le bénéfice net de 30% à 24,8 mio EUR.

Pour l'année 2015, Puma attend en conséquence maintenant un bénéfice d'exploitation compris entre 80 et 100 mio EUR, soit un recul par rapport aux 128 millions d'euros de l'année dernière, et non plus une légère hausse. Le bénéfice net reculera mécaniquement lui aussi. Le chiffre d'affaires est toujours attendu en hausse de l'ordre de 5%.

Puma fabrique ses chaussures, t-shirts et autres équipements hors d'Europe, et se fournit en matières premières en dollars. En revanche le groupe vend beaucoup en Europe. L'effet "euro faible", qui profite à tant d'exportateurs européens, joue donc en sens inverse pour lui.

L'action accusait sévèrement le coup à la Bourse de Francfort mercredi matin: à 07H22 GMT elle chutait de 6,71% à 169 EUR, bonne dernière de l'indice SDax des petites valeurs.

Puma réunit ce mercredi ses actionnaires en assemblée générale. La publication des résultats trimestriels était initialement prévue seulement vendredi.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."