Bilan

Procter & Gamble profite de la pandémie et des perspectives d'amélioration

Le groupe américain de produits de grande consommation Procter & Gamble (P&G), qui bénéficie de certains changements d'habitudes liés à la pandémie, a annoncé mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. La performance a été soutenue par ses catégories beauté et produits ménagers.

Fort de ses résultats, P&G prévoit désormais de reverser 19 milliards de dollars à ses actionnaires sur l'exercice contre 18 milliards annoncés en début d'année.

Crédits: Keystone

Les ventes de la société, qui distribue les marques Ariel, Mr Propre, Gillette, Oral-B, Pampers ou encore Vicks, ont augmenté de 5% à 18,1 milliards de dollars entre janvier et mars 2021, légèrement au-dessus des anticipations des analystes qui tablaient sur 17,9 milliards de dollars.

Les deux plus fortes augmentations sont venues des catégories beauté, dont les ventes nettes ont augmenté de 9% par rapport à l'an dernier à 3,3 milliards de dollars, et des produits pour les lessives, la vaisselle et le nettoyage, (+8%, à 6,3 milliards de dollars), les consommateurs restant encore souvent à la maison en raison de la pandémie de Covid-19.

La catégorie beauté tire son épingle du jeu grâce notamment à la consommation chinoise et à une base de comparaison particulièrement basse l'an dernier en raison de la pandémie et des confinements.

Le bénéfice net du groupe s'est élevé à 3,27 milliards de dollars, sur le troisième trimestre de son exercice décalé, en hausse de 12% par rapport à l'an dernier.

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, la référence à Wall Street, le bénéfice de Procter & Gamble s'élève à 1,26 dollar, en progression de 13% par rapport à l'an dernier à la même époque et supérieur aux estimations de 1,19 dollar par les analystes.

Fort de ses résultats, P&G prévoit désormais de reverser 19 milliards de dollars à ses actionnaires sur l'exercice contre 18 milliards annoncés en début d'année, à travers notamment une hausse de son programme de rachat d'actions à 11 milliards.

En Bourse le titre reculait toutefois, de 0,53% dans les échanges précédant l'ouverture à Wall Street.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."