Bilan

Procter & Gamble, en pleine pandémie, vend à plein ses produits de nettoyage

Le groupe américain de produits de grande consommation Procter & Gamble (P&G) a continué à profiter au troisième trimestre de la demande accrue pour les produits de nettoyage depuis le début de la pandémie, selon un communiqué publié mardi.

Crédits: Keystone

Les ventes de la division rassemblant les désinfectants, les liquide-vaisselle ou les lingettes nettoyantes ont bondi de 30%. Celles comprenant les papiers toilettes et essuie-tout de plus de 10%.

Seul point négatif lié à la pandémie : la baisse des recettes tirées des rasoirs pour hommes.

Au total, le chiffre d'affaires de la société qui distribue les marques Ariel, Mr Propre, Gillette, Oral-B, Pampers ou encore Vicks, pour le premier trimestre de son année fiscale a augmenté de 9% à 19,32 milliards de dollars, soit bien au-dessus des 18,35 milliards attendus par les analystes.

Cette augmentation "a été alimentée par la forte croissance des produits pour la maison, la santé et l'hygiène et les activités nord-américaines, en partie en raison de la consommation liée à la pandémie et de l'augmentation des stocks", a résumé le groupe.

"Nos priorités à court terme continuent d'être la santé et la sécurité des employés, de maximiser la disponibilité des produits P&G pour les consommateurs du monde entier et d'aider la société à relever les défis de la crise du Covid", a commenté son PDG, David Taylor, cité dans le communiqué.

Le bénéfice de la compagnie a augmenté de 19% à 4,28 milliards de dollars. Rapporté par action et hors élément exceptionnel, la référence à Wall Street, il s'affiche à 1,63 dollar là où les analystes l'anticipaient à 1,41 dollar.

Fort de cette solide performance, le groupe a relevé ses prévisions pour l'ensemble de son année fiscale: il anticipe une croissance des ventes de 3% à 4% contre 1% à 3% auparavant.

Son bénéfice par action devrait croître de 5% à 8% contre 3% à 7% prévu initialement.

P&G prévoit de récompenser les actionnaires en leur versant au total 8 milliards de dollars de dividendes sur l'ensemble de l'année fiscale et en relevant légèrement son programme de rachat d'actions.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."