Bilan

American Airlines s'est vu allouer 12 milliards de dollars de l'Etat

American Airlines s'est vu allouer une aide publique de 12 milliards de dollars dans le cadre du plan d'aide du gouvernement fédéral aux compagnies aériennes confrontées à la pandémie du coronavirus qui entraîne la suspension des vols transatlantiques, selon un document interne consulté mardi par l'AFP.

Le secteur aérien est l'un des plus touchés par la crise sanitaire mondiale qui a conduit à l'arrêt de la plupart des vols transatlantiques et de nombreux vols nationaux.

Crédits: Keystone

La compagnie aérienne met également en place un plan de départs volontaires avec des indemnités, est-il indiqué dans le même document.

Le secteur aérien est l'un des plus touchés par la crise sanitaire mondiale qui a conduit à l'arrêt de la plupart des vols transatlantiques et de nombreux vols nationaux.

Le gouvernement fédéral a prévu une aide spécifique de 50 milliards de dollars (45 milliards d'euros) à l'industrie sur les plus de deux mille milliards du plan de sauvetage global.

«Environ 12 milliards de dollars ont été alloués à American Airlines. Ces fonds sont distribués pour permettre une continuité du service essentiel que fournissent les compagnies aériennes et pour préserver les emplois», écrivent, dans le document, le PDG d'American Airlines Doug Parker et le numéro 2 Robert Isom.

«Nous avons l'intention de soumettre une demande pour obtenir ces fonds et nous sommes confiants dans le fait qu'ils vont nous permettre de traverser cette crise même si le pire des scénarios se réalisait», poursuivent-ils dans ce message destiné à leurs équipes.

L'aide du contribuable pourrait avoir comme contrepartie que l'Etat entre au capital du groupe. Des responsables de l'administration Trump ont indiqué qu'ils étaient en train d'étudier la possibilité que l'Etat prenne des participations dans les compagnies aériennes dans le cadre du plan de sauvetage.

Le conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow a laissé entendre dimanche sur Fox News qu'en échange de l'aide réclamée par les compagnies aériennes, les contribuables américains étaient en droit d'attendre quelque chose en retour.

Les détails du versement de l'aide vont être discutés une fois qu'American Airlines en aura fait officiellement la demande.

Le versement de l'aide interdirait à la compagnie aérienne de licencier ses salariés ou de réduire leurs salaires pendant une période de six mois, indiquent MM. Parker et Isom.

Il n'empêche toutefois pas le groupe de prendre d'autres mesures sociales draconiennes: American, dont plus de la majorité des vols ont été annulés depuis plusieurs semaines et le seront encore pendant longtemps, annonce un plan de départs volontaires et propose un guichet pour les salariés souhaitant prendre une retraite anticipée.

«Ce qui change c'est que nous incluons maintenant le versement d'un salaire partiel aussi bien pour les départs volontaires que pour les retraites anticipées», insistent Doug Parker et Robert Isom.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."