Bilan

Plus de 2 milliards de bénéfice pour Credit Suisse en 2018

Credit Suisse a renoué avec les chiffres noirs en 2018, dégageant un bénéfice net de plus de 2 milliards de francs. La grande banque a fait mieux que limiter les dégâts au quatrième trimestre, malgré une chute des marchés financiers en décembre.

Les 6 premières semaines de 2019 présentent des signes de normalisation selon Credit Suisse.

Crédits: Keystone

Credit Suisse met un point final à sa phase de restructuration de trois ans en retrouvant les chiffres noirs. La grande banque a dépassé les deux milliards de bénéfice en 2018 et bien traversé un quatrième trimestre de tous les dangers. Les premières semaines de l'exercice en cours poussent à l'optimisme.

Pour 2018, le bénéfice net s'est inscrit à 2,06 milliards de francs, à comparer à la perte de 983 millions de l'année précédente, indique jeudi le numéro deux bancaire helvétique.

Le conseil d'administration propose de verser un dividende légèrement relevé à 0,2625 franc par action, contre 0,25 francs au titre de 2017. Les analystes tablaient toutefois en moyenne sur une rémunération de 0,29 franc par nominative.

Pour Tidjane Thiam, engagé en 2015 pour redresser la banque, la mission de restructuration est accomplie. "Ces objectifs ont été largement atteints et notre performance au quatrième trimestre, notre meilleur quatrième trimestre depuis 2013, montre à quel point la banque a changé depuis 2015", affirme le directeur général, cité dans le communiqué.

Au quatrième trimestre, le bénéfice net s'est établi à 292 millions de francs, contre une perte de 2,13 milliards douze mois auparavant. Le bénéfice avant impôts a été multiplié par plus que quatre à 628 millions. Le produit d'exploitation a reculé de 7% à 4,80 milliards.

Les recettes mises à part, la grande banque a dépassé les prévisions analystes au quatrième trimestre.

Lors du dernier partiel, les afflux nets d'argent se sont élevés à 0,5 milliard, contre 15,7 milliards au troisième trimestre. La masse sous gestion s'est étiolée de 4,1% sur trois mois, à 1347,3 milliards, plombée par la mauvaise tenue des marchés financiers et les effets de change

Asie-Pacifique à la peine

Vaisseau amiral du groupe zurichois, la banque universelle suisse a connu une croissance en rythme annuel, aussi bien sur la clientèle privée qu'entreprise. Le résultat avant impôts s'est envolé de plus d'un cinquième.

Dans la gestion de fortune, priorité stratégique de Credit Suisse, l'unité International Wealth Management a connu une bonne croissance des recettes et une envolée du résultat avant impôts.

Le bilan est nettement moins bon dans la région Asie-Pacifique, très importante au niveau de la gestion de fortune. La division dédiée a connu une chute des recettes et de la rentabilité. La collecte s'est révélée moins fructueuse qu'au troisième trimestre à 1,2 milliard.

Sur l'ensemble des activités de gestion de fortune du groupe, la masse sous gestion s'est étiolée de 1,9% à 757 milliards de francs, malgré des entrées nettes de fonds de 34 milliards. Pour cette ligne de métier également, les effets marché (-36 milliards) et de change (-13 milliards) ont érodé les volumes.

La division de banque d'affaires Global Markets, au coeur de la restructuration entamée en 2015, a également laissé quelques plumes au dernier partiel. Les revenus ont plongé de 17%. La perte avant impôts est restée stable sur un an.

Les différentes divisions ont satisfait ou dépassé les attentes sur le dernier partiel. L'unité Global Markets s'est inscrite légèrement en dessous du consensus AWP.

Après un dernier trimestre mouvementé, Credit Suisse affirme que la situation s'est améliorée, avec des signes de normalisation sur les six premières semaines de 2019.

Dans la gestion de fortune, activité stratégique, les recettes sont plus "stables et récurrentes", explique le communiqué, qui ne contient pas de prévision chiffrée.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."