Bilan

Piaget: l'innovation est le coeur de l'industrie horlogère (PDG)

Face aux critiques sur l'immobilisme de l'industrie horlogère, Chabi Nouri a tenu à affirmer aux participants du Swiss Economic Forum (SEF) la place de l'innovation dans ce secteur. Dans un contexte de récession économique, celle qui est à la tête de la maison Piaget a insisté en particulier sur l'importance du numérique.

Comme d'autres maisons, la marque a subi de plein fouet les effets de la pandémie et surtout l'absence des touristes étrangers en Europe.

Crédits: DR

"Cette crise nous a poussé à repenser la façon dont on travaille, la façon dont on s'occupe de nos clients" a déclaré la directrice générale de Piaget Chabi Nouri, invitée du SEF à Montreux.

Comme d'autres maisons, la marque a subi de plein fouet les effets de la pandémie et surtout l'absence des touristes étrangers en Europe, notamment les Chinois, qui profitaient de leurs voyages sur le Vieux continent pour acheter leurs garde-temps, en moyenne moins chers de 30%.

Pour compenser ce manque à gagner, "on a mis beaucoup de choses en place dans la vente à distance", grâce notamment à une plateforme numérique solide. "Piaget a été l'une des premières maisons en 2012 à se lancer dans l'e-commerce", a souligné Mme Nouri.

Pas de conservatisme donc pour elle dans le secteur de l'horlogerie, au contraire. "C'est quand même une industrie qui s'est construite ces 300 dernières années sur de l'innovation, c'est finalement le coeur de l'industrie et c'est en phase avec l'économie suisse en général" a estimé la dirigeante.

L'utilisation des données notamment, permet aujourd'hui à la marque de mieux cibler "une clientèle plus large, plus qualifiée", selon Chabi Nouri.

Cette poussée en avant dans le numérique doit toutefois s'inscrire dans une stratégie de long terme. Interrogée sur "la montre Covid" de son concurrent Bulgari, une montre dessinée en six mois à peine et destinée à booster les ventes post-Covid-19, la directrice de Piaget ne semble pas envisager une telle option.

"Les solutions doivent être en ligne, en phase avec la marque" a-t-elle affirmé.

Pour elle, Piaget dispose d'un positionnement de choix dans le secteur. "C'est une maison qui a la chance d'être crédible et légitime, à la fois dans l'horlogerie et dans la joaillerie, de parler aux femmes et aux hommes, d'avoir une expertise unique sur l'extra-plat".

Le retour à la normale pourrait cependant prendre du temps. D'après la Fédération de l'industrie horlogère suisse, le secteur a exporté en juillet pour 1,6 milliard de francs, un repli de 17% par rapport à la même période l'année dernière.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."