Bilan

Patrick Drahi dément toute évasion fiscale via le Panama

Le milliardaire Patrick Drahi a démenti avoir utilisé une société panaméenne à des fins d'évasion fiscale, alors que son nom a été cité dans l'enquête "Panama Papers".

Patrick Drahi, de nationalité franco-israélienne, est lui un résident fiscal suisse.

Crédits: AFP

Le milliardaire Patrick Drahi a démenti lundi avoir utilisé une société panaméenne à des fins d'évasion fiscale, alors que le nom du principal propriétaire du groupe de médias et télécoms Altice, a été cité dans l'enquête "Panama Papers" d'un consortium de journalistes d'investigations.

Le groupe Altice (maison mère du groupe français de téléphonie SFR) reconnaît avoir eu recours à une société enregistrée au Panama mais "dans des conditions parfaitement légales" et "sans aucune incidence fiscale", insiste-il dans un communiqué publié lundi en menaçant de poursuites toute association de son patron "avec des situations frauduleuses" dans cette enquête.

Le groupe international Altice compte 262 filiales et participations dans le monde. Certaines sont enregistrées aux Pays-Bas comme Altice NV, qui regroupe les actifs du groupe dans les télécoms, et d'autres au Luxembourg.

Altice "a recouru à une société panaméenne, entre novembre 2008 et décembre 2010, dans laquelle ni M. Patrick Drahi ni le groupe Altice n'ont jamais détenu, directement ou indirectement, de participation", souligne le communiqué.

Cette société panaméenne "a été utilisée sur des opérations accessoires pour des raisons de stricte confidentialité et dans des conditions parfaitement légales, sans aucune incidence fiscale, et a fortiori étrangères, de près ou de loin, à toute fin d'évasion, de dissimulation, ou d'optimisation fiscale", poursuit-il.

Par ailleurs, "les entités par lesquelles M. Patrick Drahi contrôle les activités de télécoms et de médias du groupe Altice sont dans leur intégralité des entités de droit communautaire".

Patrick Drahi, de nationalité franco-israélienne, est lui un résident fiscal suisse.

L'enquête d'un consortium d'investigation dans l'opération "Panama Papers", qui a commencé à être divulguée dimanche, révèle une liste mondiale de personnalités ayant utilisé des sociétés offshores.

L'émission Cash Investigation qui doit être diffusée mardi sur la chaîne de télévision publique France 2 a promis de dévoiler des informations sur plusieurs Français, dont Patrick Drahi. Un millier de Français au total seraient concernés.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."