Bilan

Partners Group fait des emplettes dans la pharma et les télécoms

Le gestionnaire d'actifs Partners Group a annoncé lundi coup sur coup le rachat d'un sous-traitant pharmaceutique grec et la prise de contrôle d'un fournisseur italien d'internet sans fil, pour le compte de ses clients dans les deux cas.

La firme zougoise entend renforcer la présence de sa cible de reprise en Europe et accélérer sa pénétration du marché aux Etats-Unis.

Crédits: DR

Le rachat du spécialiste de la galénique Pharmathen auprès du fonds britannique BC Partners valorise la cible de reprise à 1,6 milliard d'euros (1,7 milliard de francs). L'entreprise dispose d'une base de clientèle de 215 producteurs de traitements génériques. Ses quelque 80 produits commercialisés sont distribués dans 85 pays.
Le rachat du spécialiste de la galénique Pharmathen auprès du fonds britannique BC Partners valorise la cible de reprise à 1,6 milliard d'euros (1,7 milliard de francs). L'entreprise dispose d'une base de clientèle de 215 producteurs de traitements génériques. Ses quelque 80 produits commercialisés sont distribués dans 85 pays. La firme zougoise entend renforcer la présence de sa cible de reprise en Euro
Le rachat du spécialiste de la galénique Pharmathen auprès du fonds britannique BC Partners valorise la cible de reprise à 1,6 milliard d'euros (1,7 milliard de francs). L'entreprise dispose d'une base de clientèle de 215 producteurs de traitements génériques. Ses quelque 80 produits commercialisés sont distribués dans 85 pays. La firme zougoise entend renforcer la présence de sa cible de reprise en Europe et accélérer sa pénétration du marché aux Etats-Unis.

L'acquisition des trois quarts du fournisseur transalpin d'internet sans fil Eolo auprès du gestionnaire d'actifs new-yorkais Searchlight et d'un véhicule d'investissement contrôlé par le patron et fondateur d'Eolo, Luca Spada, valorise celui-ci à 1,2 milliard d'euros (1,3 milliard de francs). Les 25% restants demeurent sous le contrôle de M. Spada.

Partners Group entend capitaliser sur la position dominante d'Eolo sur son marché autochtone pour développer un réseau de relais à large bande sans fil à l'échelle européenne.

La firme de Baar souligne dans ses deux communiqués du jour avoir jusqu'ici déjà injecté plus de 5 milliards de dollars (4,6 milliards de francs) dans les sciences de la vie ou la santé et 2,4 milliards de dollars (2,2 milliards de francs) dans les infrastructures numériques.

Vers 10h00, la nominative Partners Group cédait 0,9% à 1448,00 francs, parallèlement à un SMI en recul de 0,87%.pe et accélérer sa pénétration du marché aux Etats-Unis.

L'acquisition des trois quarts du fournisseur transalpin d'internet sans fil Eolo auprès du gestionnaire d'actifs new-yorkais Searchlight et d'un véhicule d'investissement contrôlé par le patron et fondateur d'Eolo, Luca Spada, valorise celui-ci à 1,2 milliard d'euros (1,3 milliard de francs). Les 25% restants demeurent sous le contrôle de M. Spada.

Partners Group entend capitaliser sur la position dominante d'Eolo sur son marché autochtone pour développer un réseau de relais à large bande sans fil à l'échelle européenne.

La firme de Baar souligne dans ses deux communiqués du jour avoir jusqu'ici déjà injecté plus de 5 milliards de dollars (4,6 milliards de francs) dans les sciences de la vie ou la santé et 2,4 milliards de dollars (2,2 milliards de francs) dans les infrastructures numériques.

Vers 10h00, la nominative Partners Group cédait 0,9% à 1448,00 francs, parallèlement à un SMI en recul de 0,87%.

L'acquisition des trois quarts du fournisseur transalpin d'internet sans fil Eolo auprès du gestionnaire d'actifs new-yorkais Searchlight et d'un véhicule d'investissement contrôlé par le patron et fondateur d'Eolo, Luca Spada, valorise celui-ci à 1,2 milliard d'euros (1,3 milliard de francs). Les 25% restants demeurent sous le contrôle de M. Spada.

Partners Group entend capitaliser sur la position dominante d'Eolo sur son marché autochtone pour développer un réseau de relais à large bande sans fil à l'échelle européenne.

La firme de Baar souligne dans ses deux communiqués du jour avoir jusqu'ici déjà injecté plus de 5 milliards de dollars (4,6 milliards de francs) dans les sciences de la vie ou la santé et 2,4 milliards de dollars (2,2 milliards de francs) dans les infrastructures numériques.

Vers 10h00, la nominative Partners Group cédait 0,9% à 1448,00 francs, parallèlement à un SMI en recul de 0,87%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."