Bilan

Optimisme pour l'emploi, si du personnel qualifié est trouvé

En Suisse, les employeurs prévoient une forte croissance de l'emploi, voire même davantage au Tessin et dans le nord-ouest du pays, selon une étude de Manpower. Mais plus des trois quarts des patrons se plaignent d'une pénurie de travailleurs qualifiés.

La confiance patronale se reflète dans plusieurs secteurs, en particulier dans la finance et les services.

Crédits: DR

Les employeurs interrogés sont optimistes quant aux perspectives d'emploi pour juillet, août et septembre (+8%), précise l'étude trimestrielle du spécialiste de l'emploi temporaire publiée mardi. Dans le nord-ouest et au Tessin, les intentions d'embauche sont même plus fortes (+13%). Dans le canton italophone, les perspectives ont augmenté de 18 points de pourcentage par rapport au trimestre précédent. D'ailleurs, Manpower Suisse "connaît une forte croissance depuis le début de l'année"

La confiance patronale se reflète dans plusieurs secteurs, en particulier dans la finance et les services (+21%). "Les petites entreprises sont nettement plus positives de 10 points de pourcentage qu'au trimestre précédent (-1%), ce qui signifie que les PME suisses se redressent", d'après le communiqué. L'hôtellerie-restauration présente en revanche des perspectives négatives pour le cinquième trimestre consécutif.

En revanche, 83% des patrons sondés se plaignent d'une pénurie de compétences, quand en 2019, seule la moitié environ des employeurs le déploraient. Cette aggravation "pourrait être due à l'accélération de la tendance à la numérisation tout au long de la chaîne de valeur, ainsi qu'aux implications résultant de la pandémie". Le manque de travailleurs qualifiés touche particulièrement les secteurs de l'exploitation et de la logistique (28%), de l'informatique et des données (21%) et de la fabrication et production (15%).

"Les entreprises devront donc s'assurer qu'elles disposent de solides plans de rétention et d'attraction des talents si elles souhaitent gérer, développer et faire évoluer leurs activités", souligne l'étude.

Le secteur du travail temporaire étant généralement un indicateur précoce du développement économique, Manpower Suisse affirme connaître une forte croissance depuis le début de l'année.

Par ailleurs, "alors que la campagne de vaccination du gouvernement fédéral progresse et que les espoirs de retour à la normale sont élevés", 60% des patrons suisses interrogés pensent que leurs employés reprendront le chemin du bureau dans les six à douze prochains mois, contre 41% au trimestre précédent.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."