Bilan

Obrist envisage de fermer: 200 emplois menacés

L'entreprise d'emballages bâloise a ouvert mercredi une procédure de consultation. La fermeture représente un «scénario très vraisemblable». Si elle se concrétisait, 149 emplois disparaîtraient à Reinach (BL) et 64 à Bischofszell (TG).
Le fabricant d’emballages bâlois Obrist envisage une fermeture de ses activités à Reinach (BL) et à Bischofszell (TG). Plus de 200 emplois sont menacés. L’entreprise a ouvert mercredi une procédure de consultation.

Les mesures de sauvetage possibles à court terme sont actuellement examinées et toutes les options prises en considération, indique Obrist dans un communiqué. A première vue, la fermeture représente un «scénario très vraisemblable». Si elle se concrétisait, 149 emplois disparaîtraient au siège de Reinach et 64 à Bischofszell.

Obrist est spécialisé depuis plus de 60 ans dans la production d’emballages en aluminium et en plastique pour le commerce de détail, la pharma, les cosmétiques ou encore l’industrie technique. Réalisant les deux tiers de son chiffre d’affaires à l’étranger, il dit pâtir du franc fort et d’une forte pression concurrentielle.

Erosion des marges

L’industrie de l’emballage en Europe souffre de surcapacités, d’où une lutte acharnée. L’érosion des marges cette année ne peut être endiguée et les liquidités s’amenuisent, poursuit la firme. Celle-ci avait déjà biffé 25 emplois à Reinach en début d’année, mais en avait créé 15 peu avant à Bischofszell à la quête de synergies.

Même ces mesures n’ont pas rencontré le succès escompté, selon Obrist qui avait acquis la société thurgovienne tubi.ch en 2011. Dans ce contexte, le groupe prévoit une liquidation ordonnée ces prochains mois, mais ni faillite ni sursis concordataire. La procédure de consultation court jusqu’au 28 août. Dans le scénario du pire, le groupe élaborerait un paquet de mesures en collaboration avec les sociétés de prévoyance pour éviter les cas lourds. Les salaires des employés seraient garantis au cours du délai de préavis, assure-t-il. Pas de menaces non plus sur les rentes. En haut de la chaîne, le vaudois Bobst, leader mondial des machines pour l’industrie d’emballage, éprouve également des difficultés. Après une lourde restructuration, il a malgré tout amélioré ses résultats l’an passé.
Jean-Claude Meier

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."