Bilan

Novartis: Sandoz commercialise les biosimilaires Ziextenzo et Riximyo au Canada

Sandoz, filiale de Novartis spécialisée dans les traitements génériques, a conclu un accord en vue de la commercialisation des biosimilaires Ziextenzo et Riximyo au Canada. Les deux substances anti-cancéreuses ont été reconnues par l'Alliance pancanadienne pharmaceutique (APP) pour leur utilisation auprès de patients dans les Etats de Colombie britannique et de l'Ontario.

Le Ziextenzo est déjà autorisé et commercialisé en Europe depuis 2018 et aux Etats-Unis depuis novembre 2019.

Crédits: AFP

Health Canada, l'autorité sanitaire canadienne, avait autorisé la commercialisation du Ziextenzo le 21 avril et celle du Riximyo le 28 avril derniers, rappelle mercredi Sandoz. Les coûts du traitement seront pris en charge par les assurances Cancer Care Ontario et BC Cancer dans les deux Etats concernés.

L'Alliance pancanadienne pharmaceutique regroupe des gouvernements provinciaux, territoriaux et fédéral qui collaborent sur une variété d'initiatives liées au régime public d'assurance-médicaments en vue d'améliorer et de gérer l'accès aux traitements médicamenteux.

Le Ziextenzo est déjà autorisé et commercialisé en Europe depuis 2018 et aux Etats-Unis depuis novembre 2019. Ce médicament est utilisé pour réduire l'incidence de la neutropénie fébrile, un des effets secondaires les plus sérieux de la chimiothérapie. Ce type de traitements peut détruire, en plus des cellules cancéreuses, des cellules saines de l'organisme parmi lesquelles les globules blancs.

Au départ commercialisé conjointement par Roche et Amgen sous les marques Neupogen, Neulasta et Granulokine, le traitement de référence est passé en 2002 sous le giron exclusif du géant américain. Ce médicament agit en stimulant la production de neutrophiles par la moelle osseuse et en protégeant l'organisme contre la survenue d'infections.

Le Riximyo, un biosimilaire du Rituxan, est notamment indiqué pour le traitement des patients atteints d'un lymphome non hodgkinien de type B, CD20 positif, folliculaire ou de faible grade, réfractaire ou récidivant. Il intervient aussi pour traiter des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique à cellules B (LLC-B) ainsi que de la maladie auto-immune de la polyarthrite rhumatoïde (PR).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."