Bilan

Novartis: nouvelles données positives pour le Kisqali contre le cancer du sein

Novartis a annoncé de nouvelles données positives pour son médicament oncologique Kisqali (ribociclib) pour le traitement du cancer du sein HR+/HER2-. Ce produit en combinaison avec une thérapie endocrienne permet d'augmenter la durée de vie des patientes souffrant de ce cancer à presque 5 ans (58,7 mois), ce qui représente la période la plus longue observée jusqu'ici, revendique le groupe pharmaceutique.

Ces résultats seront présentés mercredi lors de la conférence San Antonio Breast Cancer Virtual Symposium.

Crédits: Keystone

L'étude de phase III MONALEESA-7 a permis de constater une survie globale plus importante chez les femmes atteintes de cancer du sein HR+/HER2- traitées avec Kisqali plus une thérapie endocrinienne, en comparaison des patientes traitées avec la seule thérapie endocrinienne. Auparavant, une durée de survie de 53,5 mois avait été enregistrée pour ce traitement à base de Kisqali.

Ces résultats seront présentés mercredi lors de la conférence San Antonio Breast Cancer Virtual Symposium. Le cancer du sein HR+/HER2- est la principale cause de mortalité chez les femmes âgées entre 20 et 59 ans atteintes de cancer.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."