Bilan

Novartis: nouveau succès intermédiaire pour l'iptacopan en hématologie

Le laboratoire Novartis assure vendredi que l'iptacopan a démontré en étude clinique intermédiaire des propriétés prometteuses pour lutter contre l'hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN), une cause rare et potentiellement mortelle d'anémie. L'administration orale du traitement hématologique expérimental en première ligne et en monothérapie a coïncidé avec une réduction de l'hémolyse - ou destruction des globules rouges - aussi bien intra- qu'extravasculaire.

Le programme de recherche n'a observé aucun effet secondaire grave, ni de thrombose ou d'embolie.

Crédits: AFP

Le programme de recherche n'a observé aucun effet secondaire grave, ni de thrombose ou d'embolie, souligne le compte-rendu de la présentation réalisée à l'occasion du congrès de l'European hematology association (EHA).

La multinationale rhénane rappelle avoir déjà obtenu des résultats prometteurs lors d'un précédent volet clinique de phase II dans l'indication contre l'HPN, mais avec une combinaison d'iptacopan et d'éculizumab.

Le mastodonte pharmaceutique a par ailleurs revendiqué ces derniers jours des résultats similaires, observés également en phase clinique intermédiaire mais dans les indications contre la glomérulopathie C3 (GC3) et contre la néphropathie à IgA.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."