Bilan

Nouvelle mobilisation des ex-employés du Matin pour le plan social

Comme ils le font régulièrement depuis une année, d'anciens collaborateurs du journal se sont retrouvés devant le siège romand de l'éditeur zurichois Tamedia à Lausanne. A leurs côtés, des syndicalistes et quelques politiques de gauche, a constaté Keystone-ATS.

A la mort du Matin papier en juillet 2018, employés et éditeur ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur un plan social.

Crédits: Keystone

Un an après la fin du Matin papier, une trentaine de personnes, essentiellement des anciens employés du journal, se sont rassemblées jeudi à Lausanne pour réclamer un plan social "digne de ce nom". Une audience finale entre les parties est prévue ce vendredi.

Une affaire qui dure

Comme ils le font régulièrement depuis une année, d'anciens collaborateurs du journal se sont retrouvés devant le siège romand de l'éditeur zurichois Tamedia (éditeur de Bilan) à Lausanne. A leurs côtés, des syndicalistes et quelques politiques de gauche, a constaté Keystone-ATS.

L'issue du conflit devrait bientôt être connue. L'audience finale du tribunal arbitral chargé de trancher cette question se tiendra en effet ce vendredi. Une échéance que les anciens collaborateurs du quotidien orange attendent "avec soulagement et espoir", écrivent-ils dans un communiqué.

A la mort du Matin papier en juillet 2018, employés et éditeur ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur un plan social. Les syndicats estiment que les propositions de Tamedia étaient insuffisantes. L'éditeur zurichois considère pour sa part que sa proposition était supérieure à ce qui est usuel dans la branche. Après plusieurs rebondissements, un tribunal arbitral a été saisi.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."