Bilan

Nouveau départ pour le groupe Aeschbach

L’entreprise familiale a quitté son navire amiral de la rue du Rhône à Genève pour rejoindre de nouveaux locaux. Le chausseur vise les 30-60 ans avec de nouveaux concepts.

Sébastien Aeschbach, lors d’une visite du chantier du nouveau magasin sis au Molard.

Crédits: Lionel Flusin

Quitter la célèbre rue du Rhône à Genève n’est pas une décision anodine, rejoindre la rue du Marché non plus. En fait, en vendant voilà un an son immeuble pour environ 100 millions de francs, la famille Aeschbach a pu régler les problèmes que rencontre tout groupe familial lorsque les membres actifs dans l’opérationnel sont devenus minoritaires. «Mon arrière-grand-père Otto Aeschbach a ouvert son premier magasin de chaussures à la Corraterie en 1904, avant de le déplacer au 8, rue du Rhône. Ses deux fils, Hermann et Robert, emménagent au 4, rue du Rhône dès 1940», raconte Sébastien Aeschbach, qui partage les actions de la société avec son père Christian et son oncle Bernard. L’aménagement du 40, rue du Marché est aujourd’hui achevé. Les Chaussures Aeschbach occupent le rez-de-chaussée et le premier sous-sol (soit environ 1000 m2) de la vénérable Maison Bonnet, dont le reste des surfaces est loué par le premier Hôtel citizenM de Suisse romande qui devrait ouvrir le 1er juin.

Des chaussures éthiques et écologique

«Depuis dix ans, nous misons sur le digital, mais aussi sur la durabilité. Nous avons ouvert la première boutique de chaussures éthiques et écologiques de Suisse il y a onze ans et croyons toujours plus en un modèle de consommation durable. Quelle que soit l’évolution des modes d’achat, notre responsabilité est de réduire notre empreinte carbone», assène l’unique représentant de la quatrième génération actif dans ce groupe valdo-genevois qui emploie environ 180 collaboratrices et collaborateurs dans ses 14 points de vente. «Notre objectif est d’apporter une plus-value sur les produits, une garantie de qualité via nos propres marques (représentant 20% du chiffre d’affaires), qui sont toutes produites en Europe.»

Haut de gamme

Ouvert mi-mai, le nouveau point de vente, sis au Molard, se concentrera sur son cœur de cible: les 30-60 ans, plus axés mode. «Nous travaillons par exemple avec la marque française Veja, dont les baskets écologiques sont issues du commerce équitable avec le Brésil, et On, entreprise à la croissance la plus rapide du monde, dont Aeschbach est le partenaire privilégié pour le marché romand et Roger Federer l’un des actionnaires.» Pour l’anecdote, relevons que citizenM a justement un contrat mondial avec On pour équiper son personnel.

«Nous n’avons pas modifié l’entrée de gamme. Par contre, nous allons nous renforcer dans le haut de gamme, avec les marques pour homme Moreschi, Fratelli Rossetti et Loake. Nous collaborons avec une startup italienne qui permet de personnaliser sa paire avec environ 5 millions de possibilités différentes, le tout pour à peine 300 fr. en moyenne», déclarait Sébastien Aeschbach.

Originalité: l’enseigne familiale va exploiter la cour intérieure couverte, à la fois en proposant de la restauration et quelques pop-up stores pour créer de la surprise et animer ce lieu.

Enfin, au rez inférieur, un tiers des surfaces sont consacrées à des produits écoresponsables (Patagonia, Birkenstock, Veja ou encore les sacs suédois Fjällräven). «Nous pensons que cela correspond à un besoin d’une partie de la clientèle.» Un rayon enfant est prévu, doté d’un énorme toboggan d’environ 10 m de long (avec un feu de signalisation), ainsi qu’un coin pour les hommes.

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin 2019.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."