Bilan

Nestlé ne veut pas se désengager de l'Afrique

En 2015, Nestlé a dégagé un chiffre d'affaires total de 88,8 milliards de francs, en baisse de 3,1%. En Afrique subsaharienne, les ventes avaient baissé de 9,0% à 1,89 milliards.

"Nous sommes en train de connaître une croissance en Afrique qui implique plus d'emplois. Mais parfois nous sommes obligés de procéder à des ajustements et à des affinements. Cela a été pris comme une volonté de Nestlé de se désengager", a dit M. Bulcke.

Crédits: Keystone

Nestlé ne veut pas se désengager du continent africain, malgré une baisse l'année dernière des ventes en Afrique subsaharienne et quelques difficultés locales, a dit le président du géant alimentaire, Paul Bulcke, dans un entretien paru mercredi dans le magazine "Jeune Afrique".

"Nous sommes en train de connaître une croissance en Afrique qui implique plus d'emplois. Mais parfois nous sommes obligés de procéder à des ajustements et à des affinements. Cela a été pris comme une volonté de Nestlé de se désengager", a dit M. Bulcke, soulignant que "le continent conserve une belle croissance de 5%".

Le CEO a précisé que le groupe veveysan enregistrait "une croissance à deux chiffres dans plusieurs pays d'Afrique subsaharienne, en dépit de la mauvaise passe des matières premières".

Interrogé sur d'éventuelles acquisitions de marques locales, M. Bulcke a indiqué rester "ouvert aux opportunités susceptibles d'accélérer notre développement", sans plus de précision.

Le numéro un mondial de l'alimentaire a dégagé en 2015 un chiffre d'affaires total de 88,8 mrd CHF, en baisse de 3,1%. En Afrique subsaharienne, les ventes avaient baissé de 9,0% à 1,89 mrd.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."