Bilan

Nestlé Suisse pourrait supprimer jusqu'à 100 postes à Bâle

Cette restructuration pourrait également passer par des cessions. Nestlé Suisse envisage de se défaire des marques Le Parfait (pâte à tartiner) et Franck Aroma (chicorée torréfiée), explique le communiqué. Ces produits ne seraient pas en ligne avec l'orientation stratégique du géant veveysan.

Nestlé emploie 9700 personnes en Suisse où le groupe possède 11 usines et quatre sites de recherche.

Crédits: Keystone

Nestlé Suisse va restructurer ses activités sur le site de Bâle, qui va se spécialiser dans la production de mayonnaise et de moutarde. La filiale helvétique du géant agroalimentaire pourrait supprimer jusqu'à 100 postes de travail ces 18 prochains mois, sur les 177 que compte le centre de compétence rhénan. Certaines activités seront délocalisées en Europe.

Parmi les affaires qui seront transférées à l'étranger figurent les sauces à salade et pour dips, reprises par des sites Nestlé en Europe, indique Nestlé Suisse jeudi. La production de café soluble à base de chicorée torréfiée (marque Incarom) partira au Portugal, où sera concentrée l'activité boissons aux céréales.

Le site rhénan, avec sa large palette de produits, ne correspond plus aux exigences de production actuelles, argumente le groupe vaudois.

Restructuration 

Cette restructuration pourrait également passer par des cessions. Nestlé Suisse envisage de se défaire des marques Le Parfait (pâte à tartiner) et Franck Aroma (chicorée torréfiée), explique le communiqué. Ces produits ne seraient pas en ligne avec l'orientation stratégique du géant veveysan.

La filiale suisse du groupe va en contrepartie investir 15 millions sur le site rhénan, afin de renforcer la production de mayonnaise et de moutarde. Ces produits font partie du quotidien des Suisses et sont, depuis des générations, liés de manière indissociable à Bâle, selon Nestlé.

"Avec ces plans nous restons attachés à notre site de Bâle et confirmons notre engagement sur le long terme envers la marque Thomy", déclare Muriel Lienau, directrice générale de Nestlé Suisse, citée dans le communiqué.

"Nous sommes conscients que pour nos collègues de Bâle la période à venir sera difficile. Nous nous engageons à accompagner chaque collaborateur et à explorer toutes les options possibles de soutien", affirme la patronne de la filiale.

Nestlé emploie 9700 personnes en Suisse où le groupe possède 11 usines et quatre sites de recherche.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."