Bilan

Nestlé sous pression après la publication du chiffre d'affaires sur 9 mois

Le géant de l'alimentaire a fait part jeudi d'une croissance organique de 3,7% sur neuf mois, avec une évolution portée en particulier par les Etats-Unis et les produits pour animaux de compagnie.

Le groupe confirme ses objectifs pour l'ensemble de l'année, avec une croissance organique attendue à 3,5% et une marge opérationnelle de 17,5% ou plus. Nestlé se dit également en bonne voie pour atteindre ses objectifs à l'horizon 2020.

Crédits: Keystone

Après une ouverture maussade, l'action Nestlé a glissé vers le bas du tableau. Le chiffre d'affaires sur neuf mois publié jeudi s'est avéré sans surprise et plutôt conforme aux attentes du marché.

Après un plus haut historique en septembre dernier, le cours de l'action a évolué de manière latérale. Dans leurs commentaires, les analystes ont salué le nouveau programme de rémunération du capital de 20 milliards de francs suisses (potentiellement sous forme de rachats d'actions et de dividendes spéciaux) pour la période 2020-22.

A 10h50, Nestlé était en baisse de 0,5% à 105,52 francs, dans un marché global (SMI) en hausse de 0,18%.

Croissance organique

Le géant de l'alimentaire a fait part jeudi d'une croissance organique de 3,7% sur neuf mois, avec une évolution portée en particulier par les Etats-Unis et les produits pour animaux de compagnie.

Credit Suisse a noté la bonne tenue des ventes en Amérique du Nord ainsi que la forte croissance sur les marchés émergents, à l'exception du marché-clé chinois.

Goldman Sachs a commenté la faiblesse des prix du café et de ceux dans le segment des eaux. L'analyste Patrik Schwendimann de la Banque Cantonale de Zurich (ZKB) a été déçu par la croissance organique au troisième trimestre, moins bonne que prévu, signe d'un durcissement des conditions de marché selon lui. Quant au nouveau programme de rémunération, celui-ci était attendu à la suite de la vente de la division Nestlé Skin Health, pour 10,2 milliards de francs. La banque d'affaires américaine Jefferies est du même avis.

Certains analystes s'attendaient à l'annonce d'autres ventes d'activités suivant une logique de restructuration du portefeuille qui n'a pas eu lieu. Nestlé a "juste" annoncé une restructuration de sa filiale Nestlé Waters, qui devient une unité d'affaires stratégique (UAS) directement rattachée à Patrice Bula, membre de la direction générale.

Le groupe confirme ses objectifs pour l'ensemble de l'année, avec une croissance organique attendue à 3,5% et une marge opérationnelle de 17,5% ou plus. Nestlé se dit également en bonne voie pour atteindre ses objectifs à l'horizon 2020.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."